FERMETURE DE TNG
1 mois Rp = 3mois réels
Nous sommes actuellement au mois d'octobre x989, sortez vos manteaux d'automne! Prochain changement de mois en juillet.
Suivez-nous !
Hall of Fame
Résultats Printemps 2017
Arno
Rplayeur
Sky
Floodeuse
Stella
Newbie
Namida
Staffeuse
Flame
Voteuse
Sky
Honneur
RSS
RSS



 

Partagez

A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité


MessageSujet: A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] EmptyLun 25 Aoû 2014 - 18:16



feat. Fuyuki Icesoul & Draze SoulSilver


A Dragons' Meeting…

Routine


"Instiller la peur dans les cœurs était son travail, son loisir, son petit plaisir malsain et égoïste."

In the Middle of the Night by Within Temptation on Grooveshark







Sur les toits, une silhouette se profilait, mince, recroquevillée, menaçante. À la manière d'un monstre prêt à surgir et à dévorer toute la joie des êtres croisant son regard.
C'est exactement ce qui allait se passer.
Akusei voulait montrer au monde ce qu'était Thunder Light. Même aux villages les plus reculés comme celui-ci. Instiller la peur dans les cœurs était son travail, son loisir, son petit plaisir malsain et égoïste.
Ses rubis malfaisants balayant la foule, il se demandait quand lancer son offensive. Enfin. "Son massacre" aurait été plus approprié. Personne, non, personne ne pouvait le contrer ici. Et pour ce qui était d'ailleurs, ces gens-là étaient rares. Très rares.
Oui, quand?
Quand provoquer le chaos?

C'était une soirée des plus joyeuses dans une petite bourgade située entre deux vomisseurs de lave de Kogeta. Le village était niché au creux chaud d'un col, tantôt doux berceau, tantôt fosse commune ardente.
La moindre ruelle connaissait une effervescence festive. Les habitants festoyaient autour de la grand-place. Au centre de celle-ci, un feu de joie apportait ferveur et allégresse aux humains dansant, chantant, buvant près de lui.
Rainer n'aimait pas ça, le feu. Une horreur lui rappelant SoulSilver de Dark Dragon. Un élément orgueilleux, instable et fébrile. Les flammes se targuaient de monter au ciel, mais elles étaient si tremblotantes, peu sûres d'elles. Et elles se trouvaient bien mal quand un peu d'eau ou de sable venait les recouvrir. Quand une rafale les soufflait.


Des cris de joie le sortirent de ses pensées. Le brasier atteignait son apogée, tout comme la joie. Un sourire étira les lèvres, portes d'entrée d'une bouche crachant déluges et mots destructeurs. De légères fossettes creusèrent la peau blafarde de Maelström.
Avec souplesse, il se releva discrètement, dépliant son corps draconique. Les tuiles moussues, noircies par la cendre volcanique produirent un craquement presque inaudible.
Le Dragon Slayer s'étira. Il avait décidé de sa cible, de sa proie.
De l'eau se mit à tourbillonner autour de ses chevilles et de ses poignets. Sans prévenir l'élément le plus puissant projeta son maître incontesté dans les airs, faisant voleter sa chevelure blanchâtre. Au summum de son saut, Rainer put admirer cette grand-place allègre et ces pantins de chair se secouant ridiculement près d'un esclave nommé feu.
La gravité reprit le contrôle et la machine à tuer retomba comme une comète, tête la première, droit sur le bûcher.
Une tempête aquatique se préparait à s'abattre sur eux quand les premiers badauds remarquèrent cette forme, indistincte, dans l'obscurité, se précipitant à leur rencontre. Une lueur flamboyante l'éclaira l'espace d'une seconde, accentuant l'effet que produisait son visage, tordu par une expression digne de ses intentions : un regard déterminé mettant mal à l'aise quiconque le croisait, des sourcils froncés, mi-sérieux, mi-haineux. Et un léger rictus annonciateur de bien des sévices.

- Umiryuu no Hokôôô! hurla une voix éraillée.

On ne vit plus rien du Sea Dragon Slayer. Un grand fracas retentit. Le bruit d'une énorme vague. Personne ne cria.
Le moment était parfaitement calculé. Les villageois étaient tellement surpris qu'ils se contentèrent d'assister sagement à l'entrée en scène d'un mage de rang S tout droit venu de Thunder Light. Ce dernier, agile comme sa constitution draconique le lui permettait, avait été projeté de nouveau dans les airs suite au Hokô, ce qui lui permettait d'atterrir sans crainte aucune.
Quand la brume suite à l'extinction brutale du feu par l'eau se dissipa, les habitants rivèrent leurs yeux bêtes et apeurés vers un tas de bois à moitié calciné. Une scène désormais humide où trônait une ombre à son sommet, poing au sol.
La lumière se fit sur l'être malsain qui se releva, prêt à exécuter un petit numéro que seul lui appréciait.


- Bonsoir. Excusez-moi de gâcher la fête, mais j'ai à faire.

Le dragon marqua une pause afin de laisser les primates assimiler ses dires. Le Hokô avait créé une grande vague omnidirectionnelle en impactant le sol d'aussi près. Résultat des courses? Une bonne partie des villageois à terre, d'autres s'étaient écrasés contre les murs... Les plus malchanceux se trouvaient à présent dans des positions grotesques, presque risibles, car frappés par les débris, les tables des terrasses, les chaises...
Satsifait de son entrée en matière plus que fracssante, Rainer reprit :


- Je travaille pour Thunder Light. Vous me devriez me connaître sous le nom de Maelström... Cependant... Vous vivez dans un village reculé. Savez-vous seulement ce qu'est ma guilde? Ce que je suis?

Le reste du village, mû par une curiosité les menant à leur perte rejoignit les blessés sur la place. Était-ce de la pure folie? Non... Maelström le sentait. C'était l'odeur de l'innocence, de la naïveté. Trop isolés, les Hommes de là-bas ne savaient rien du monde.
Quand un cercle se fut formé autour du mage noir, celui-ci, sans prévenir utilisa son Umiryuu no Hikou en rase-mottes. Propulsé par ses quatre membres, il se dirigea vers une mère tenant son enfant par la main. Après avoir désactivé son sort au niveau des bras, Akusei arracha sans ménagement le gamin sous les cris de sa génitrice.
Nouvelle propulsion.
Le Sea Dragon Slayer se retrouva de nouveau sur le tas de bois. Le garçonnet d'une dizaine d'années se débattait, pleurait, hurlait dans ses bras. En véritable monstre insensible, le mage noir n'y prêtait aucune attention.
Il était plutôt concentré sur le groupe de mammifères accourant avec des armes improvisées, criant de rage.
Le sanguinaire jeune homme soupira devant cet ennuyeux spectacle. Le Piétinement du Dragon des Mers emporta au loin les braves justiciers qui dirent une nouvelle fois bonjour aux murs. Dans le chaos aquatique, l'un embrocha même l'autre, ce qui provoqua une légère hilarité chez le mage.


- La prochaine fois, ce sera plus sanglant. Alors à partir de maintenant, le moindre de vos semblables humains qui ouvre sa gueule déclenche un nouveau drame, annonça-t-il faussement guilleret.

Le gosse tenu par le col grâce à l'insoupçonnée force d'un seul de ses bras, Maelström plongea son regard rougeoyant dans toutes les petites paires de billes gluantes et infectes l'entourant, tour à tour. Dans un silence digne d'une cathédrale, il procéda à cette silencieuse examination. Lequel allait céder le premier? Lequel n'allait pas pouvoir retenir sa langue et afficher sa faiblesse en public...?

Quand il se tourna vers la mère de sa proie, celle-ci se mordit la lèvre inférieure, tenta de retenir ses larmes de terreur et de détourner les yeux. Mais les fenêtres de l'âme la plus malsaine du continent cherchèrent de nouveau la connexion avec la femme... Pour ce faire, Rainer brandit l'enfant en l'air, et, de son autre bras, prépara l'Umiryuu no Saiga. Son élément se mit à tournoyer autour de ses doigts et forma, au final, de jolies lames aquatiques tranchantes comme l'acier. Akusei pointa le bout de ses griffes sur la jeune gorge tendre de sa prise du jour qui se mit à crier de plus belle.
Alors sa mère fut forcée de regarder. Et le Dragon des Mers lui adressa un sourire sadique.
La pauvre bonne femme ne put se retenir et lâcha un gémissement.
Aussitôt, elle couvrit sa bouche de ses deux mains, les yeux écarquillés.
Rainer lui répondit par un clin d'œil.

L'eau bouillonnante couvrant les doigts du chasseur de primes se teinta de rouge. Trois de ses griffes se trouvaient bien au chaud. En plein milieu du cou innocent de ce petit être ne pouvant plus produire que d'immondes gargouillis, s'étouffant dans son propre sang.
Le mage noir entreprit de retirer sa main, la chair tiède glissant sur ses doigts, sentant le poids de l'enfant basculer sous l'effet de la gravité. La colonne vertébrale et la moelle épinière avaient été sectionnées sauvagement. Rainer toucha quelques éclats d'os en se frayant un passage dans la plaie.
La trachée et l'œsophage étaient aussi hors-service. On aurait dit qu'un plombier fou avait donné un grand coup de hache sur un groupement de tuyaux visqueux, poisseux de sang.
Le garçonnet s'écrasa au sol, le corps flasque, agonisant. Sa tête ne tenait encore en place grâce à la peau n'ayant pas été déchirée.


- Voilà ce que je suis. Je suis celui qui souffle la flamme de votre candeur. (il marqua une pause théâtrale). L'eau donne et conserve la vie aussi bien qu'elle la reprend. Rappelez-vous en.

Bien des primates crièrent.

- Ma condition est toujours valable. Maintenant, je vais vous montrer ce qu'est une guilde noire, les prévint-il avant de partir dans un de ses rires aigus et incontrôlables.

Et ce fut le début d'une hécatombe. Il épargnerait au moins la moitié de la population afin de laisser se répandre une épidémie de peur.
Le reste?
Eh bien... Qu'ils la ferment de gré... Ou de force!

© Code de Anéa pour N-U



Dernière édition par Rainer Akusei le Lun 29 Juin 2015 - 10:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Fuyuki Icesoul

Fuyuki Icesoul

Masculin Messages : 567
Date d'inscription : 30/03/2013
Localisation : Dans la montagne en train de manger une glace à la menthe

Feuille du Mage
Surnom: Cursed Ice
Magie: Ice Dragon Slayer
Points de Puissance:
A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] Left_bar_bleue275/1700A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] Empty_bar_bleue  (275/1700)


MessageSujet: Re: A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] EmptyDim 7 Sep 2014 - 21:06



A Dragon's Meeting
Feat Rainer Akusei & Draze SoulSilver


La luminosité de l'extérieur commençait à rougeoyer. Le soir préparait l'arrivée de la nuit, et le soleil déclinait, dardant ses rayons couchants, et allongeant les ombres. L'air ambiant sentait la fin de l'été. Saison que les habitants de ce petite village semblaient particulièrement apprécier, à en juger par la festivité qui battait son plein dans les rues, chargée de la joie communicative de ce peuple simplet.
Fuyuki se retourna sur le côté, allongé sur son lit, montrant son dos à la fenêtre. Il ne souhaitait pas observer les autres fêter ce qu'il n'aimait pas. Surtout que les rassemblements joyeux, c'était pas vraiment son truc. Heureusement pour lui, l'auberge, dans laquelle il avait décidé de passer la nuit, était parfaitement déserte. Seul lui était resté dans sa chambre, regardant distraitement les autres résidents se diriger en direction de la place principale. Il avait d'abord pensé à les observer, pour passer le temps, néanmoins, l'idée avait vite été abandonnée, quand le garçon aux cheveux de neige avait remarqué le grand bûcher que les villageois préparaient. Pas question d'assister à ça. Il se trouvait dans ce trou pommé entre les Chaînes de Kogeta pour se reposer de sa suite de missions, et surtout pour ne pas avoir à rentrer de suite à Akurio. Il n'avait donc pas envie de s'énerver contre une bande d'imbéciles qui s'amusaient autour d'un feu. D'un geste rageur, le mage de glace avait tiré violemment le rideau, plongeant ainsi sa chambre dans l'obscurité. Là, il se sentait bien, sans personne pour venir déranger ses pensées. Sa malédiction, Lastblow... Les deux sujets récurrents qui s'imposaient à lui dès l'instant où il fermait les yeux. Il faudrait peut-être qu'il demande à ce dernier ce qu'il attendait exactement des Emissaires de l'Apocalypse. Pour cela, le Dragon Slayer devra avant tout pénétrer dans la guilde de Dark Dragon, et plus longtemps que le temps d'attraper des missions au hasard et de repartir. Rien que de penser à prolonger son séjour au milieu de ce ramassis de bourrin sans neurones suffisait à irriter le disciple de Freezor. Qu'est-ce qu'il ne ferait pas pour ne pas s'ennuyer vraiment...
Une détonation fracassante brisa soudainement la bulle d'éclats de rire et de manifestations de joie. Surpris par le silence de mort qui suivit ce bruit inquiétant, Fuyuki écarta légèrement un pan du rideau. Aucun feu. Aucune danse. Juste une large brume qui obstruait la vision maudite du mage. Ce phénomène ne pouvait pas être naturel. C'était l’œuvre d'un mage. Le Sea Dragon Slayer plus précisément. En effet, le brouillard, qui commençait d'ailleurs à se dissiper, gênait son œil droit, cependant, son œil gauche voyait parfaitement. Et des auras magiques, il n'y en avait que deux dans ce village. La sienne. Et celle du trouble-fête. Pendant quelques instants, le mage de Dark Dragon tenta bien de deviner à qui cette magie pouvait bien appartenir, mais il abandonna bien vite. Il ne faisait jamais attention aux autres. Il avait pourtant une excellente mémoire, mais... Il n'avait jamais cherché à connaître les autres mages puissants dans les autres guildes. Les primes affichées à Akurio, ou dans les autres tavernes, il ne prenait même pas le temps de les regarder. Ce serait peut-être une bonne idée de s'y mettre finalement.
Un deuxième fracas se fit entendre dans le lourd silence, produit par une immense vague, qui balaya sans ménagement les villageois sans défense. L'auteur de cette attaque se tenait debout sur un tas de bois à moitié calciné, à moitié trempé. Néanmoins, de là où l'Ice Dragon Slayer regardait la scène, il n'était pas en mesure de bien voir le visage du Sea Dragon Slayer. Qu'à cela ne tienne, il allait se rapprocher. Ouvrant sa fenêtre en grand, le mage sauta dans la rue (premier étage, tranquille) et se hissa sur un monticule de bois, sûrement prévu pour alimenter le bûcher. Ainsi en hauteur, le mage noir voyait parfaitement le visage satisfait du type à la crinière blanchâtre.

- Je travaille pour Thunder Light. Vous me devriez me connaître sous le nom de Maelström... Cependant... Vous vivez dans un village reculé. Savez-vous seulement ce qu'est ma guilde ? Ce que je suis ?

Thunder Light... Maelström... Non, décidément, ce gus était un véritable inconnu pour le jeune homme maudit. De toute façon, pourquoi connaîtrait-il les mages de Thunder Light ? Même au sein de Dark Dragon, les gens dont il connaissait le nom se compter sur les doigts d'une main. Ignorant complètement les agissements des personnes l'entourant, le Cursed Ice s'appuya contre la façade de la maison la plus proche, et prit une expression de réflexion profonde. Pourquoi un mage de la guilde du Phoenix se trouvait dans un coin aussi paumé ? Il est vrai que la question pouvait lui être posée en retour, mais lui ne s'embêtait pas à semer la panique. Le mage de glace mettrait sa main à couper que l'aubergiste ne soupçonnait pas le moins du monde qu'il avait donné une chambre à un mage noir. A un Emissaire de l'Apocalypse, l'élite de Dark Dragon. Il lui aurait même ri au nez si le Dragon Slayer lui avait avoué tout cela.
Des éclats de voix et des pleurs tirèrent Fuyuki de ses réflexions. Alors... Visiblement, Maelström avait pris un gamin en otage. Pas besoin d'être devin pour savoir comment il allait finir. Les autres villageois... étaient par terre, inoffensifs... A réfléchir, on loupe pas mal de choses...

- La prochaine fois, ce sera plus sanglant. Alors à partir de maintenant, le moindre de vos semblables humains qui ouvre sa gueule déclenche un nouveau drame.

Arquant un sourcil, le mage de glace regarda les simples gens autour de lui, obligés à garder un silence total. Fuyuki avait de plus en plus de mal à suivre le Sea Dragon Slayer. Pourquoi faisait-il cela ? Qu'est-ce que Celcius lui avait donné comme consigne ? Bien évidemment, le disciple de Freezor ne pensait pas que son homologue dragon agisse selon ses propres envies, son propre plan. Lui ne faisait que ce qu'on lui disait de faire, et il effectuait sa tâche rapidement, proprement. Vite fait bien fait, voilà sa devise. Reportant sa pleine attention sur le tortionnaire mentale de cette foule, le mage noir l'observa simplement pousser la mère du môme, qu'il avait arraché à la protection maternelle, à émettre un bruit, même infime. Alors, satisfait de pouvoir enfin massacrer quelque chose, il charcuta sauvagement la gorge de l'enfant à l'aide de ses griffes. Le sang jaillissait de toutes parts, et quelques gouttes finissaient déjà leur course en s'écrasant sur le sol. Cela n'étonnerait même pas le Cursed Ice si la tête dévalait à son tour l'immense tas de bois.

- Voilà ce que je suis. Je suis celui qui souffle la flamme de votre candeur. L'eau donne et conserve la vie aussi bien qu'elle la reprend. Rappelez-vous en.

Fuyuki rajouta "beau parleur" et "vantard" sur sa liste mentale concernant Maelström. Si Lastblow avait demandé au garçon aux cheveux de neige d'éradiquer la population de ce trou perdu, il l'aurait fait en moins d'un quart d'heure. Et sans fioriture inutile. De nombreux cris de peur, d'horreur, et de protestations furieuses retentirent à gauche à droite. Ces imbéciles... Ils avaient déjà oublié les dires précédents du Sea Dragon Slayer. Même le mage de Dark Dragon, qui ne faisait pourtant pas spécialement attention au jeu du mage de Thunder Light, avait relevé sa condition.

- Ma condition est toujours valable. Maintenant, je vais vous montrer ce qu'est une guilde noire.

Dès que l'information avait franchi les lèvres du Maelström, le Cursed Ice tilta. Ce détail lui était complètement sorti de la tête, il avait bien assez à faire à Dark Dragon pour retenir toutes les subtilités des changements concernant les autres guildes.

- Ah oui, c'est vrai que Thunder Light est une guilde noire maintenant. Bon...

Il avait lâché cette réflexion à voix haute, sans se préoccuper d'être entendu ou non. Immédiatement, les personnes les plus proches de lui braquèrent des regards apeurés sur l'Ice Dragon Slayer. Néanmoins, ce dernier ne le capta pas le moins du monde. Ayant perdu son intérêt pour le spectacle du Maelström, Fuyuki sauta au sol lestement, s'époussetant légèrement les jambes, et passant une main dans sa frange pour enlever les quelques gouttes qui s'y était logées. Et tranquillement, il reprit le chemin de l'auberge, bien décidé à commencer sa nuit loin de l'agitation causée par le Sea Dragon Slayer.


[Parce que j'arrivais pas à me décider entre les deux ~]


© Aki Epicode




°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] 983060fuyukiicesoul

A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] 439494userbarfuyuki
A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] Fuyuki10 A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] 813523glacondekusa
Merchiii Namida >w<


Dernière édition par Fuyuki Icesoul le Jeu 27 Aoû 2015 - 0:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Game Master

Game Master

Masculin Messages : 398
Date d'inscription : 20/03/2014
Localisation : Cosmos

Feuille du Mage
Surnom: Mr. Propre
Magie: Omnipotence
Points de Puissance:
A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] Left_bar_bleue999999999/999999999A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] Empty_bar_bleue  (999999999/999999999)


MessageSujet: Re: A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] EmptyMar 24 Fév 2015 - 10:43

A Dragon's Meeting ▬ Feat. Fuyuki Icesoul & Rainer Akusei



[PDV : Draze Soulsilver]


Dans l’obscurité, le monstre faisait glisser ses doigts sur son corps meurtri. Sa peau avait pris la même teinte que celle de son coeur : celle du charbon. Depuis combien de temps était-il là ? Depuis combien de temps se cachait-il du monde, blessé, corrompu, grignoté par cette affliction surnaturelle ? Draze ne le savait pas. Ne le savait plus.
Cette mission, cette dernière mission avait été un fiasco. Désastreuse. Et voilà le Dragon Slayer maudit par une obscure magie. Le voilà de plus en plus faible. Le mal, insidieux, cherchait à remonter vers son coeur et l’étouffer d’une étreinte ténébreuse afin que même le feu d’un Dragon ne puisse percer à travers les tentacules entrelacés de l’ombre… Blessé non loin de ce petit village isolé, il n’avait eu d’autres choix que de s’y réfugier. Draze n’aurait pas pu se présenter de nouveau à Akurio dans un état aussi minable. Il était un mage de rang S, un terrible mage noir, un modèle de cruauté à l’esprit et au corps aussi affûtés que la plus tranchante des épées ! Et non un handicapé incapable de se battre…Sa guilde, sur le point de connaître un essor nouveau, une ère nouvelle, qui la propulserait au sommet du monde et lui offrirait le pouvoir sur un plateau d’argent… N’avait pas besoin d’un Dragon Slayer déchu, meurtri et pourri jusqu’à l’os.
Depuis des semaines… Des mois peut-être… Il se nourrissait de ce qui passait à sa portée, dans une maison miteuse dont il avait tué les propriétaires… Tuer, voilà bien la dernière chose dont il était pleinement en mesure de faire. La tuerie était inscrite dans ses gènes après tout. Même privé de ses membres et de sa raison, il en serait encore capable. D’abord les denrées fraîches durement gagnées par les anciens habitants… Puis les produits non-périssables… Puis les propriétaires eux-mêmes… Et enfin les autres habitants de la maisonnée. Le chat mange la souris. Le Draze mange le chat. Et la souris aussi...
Le dernier repas en date avait été constitué de grillons grillés. La dizaine de chanteurs s’était retrouvées sur le bord de la mauvaise fenêtre…

Les cheveux du Dragon Slayer avaient terni, les deux tiers de sa peau semblaient maladifs… Le tiers restant comme brûlé par le sort. Son regard semblait absent. Ses yeux rouges, autrefois hublots donnant directement sur les enfers, s’était changés en deux lamentables flaques de sang. Amaigri, le rang S avait perdu de sa prestance et se tenait la plupart du temps voûté, assis sur une chaise, contemplant le vague. Il avait également développé le tic de caresser son corps agonisant ; parfois après s’être humecté les doigts, comme pour guérir les brûlures en y passant une substance majoritairement composée d’eau. Pourtant, la seule impression qui résultait de ce contact était la sensation qu’un mouvement plus prolongé briserait définitivement les membres, similaires à du vieux parchemin, du Dragon mourant.
Et puis, quelquefois, le cuir dont il était habillé poussait des plaintes effrayantes dans la demeure alors que son porteur se mettait à rire seul, à psalmodier des syllabes incompréhensibles ou à hurler comme un damné. Alors, sa seule compagnie, les araignées, prenaient peur et retournaient se dissimuler dans l’ombre, abandonnant la toile de mort qu’elles semblaient tisser autour du Dragon Slayer.
Oui, les ténèbres ne s’attaquaient pas qu’au corps de Soulsilver…
Et cela faisait un certain temps que cela durait...

Puis, un jour, un quelconque jour perdu dans son espace-temps sans repère tangible, alors que le soleil déclinait à l’origine, son regard quasi éteint se posa sur le ciel rougeâtre. Son but ne consistait pas à observer quelque chose en particulier, simplement à poser son esprit sur un élément de son décor. Et l’élément en question se trouva être une colonne de fumée, débutant son ascension vers les cieux. Malgré les ravages mentaux dont souffrait Draze, il n’eut aucunement besoin d’explication concernant la nature de ce qui se déroulait sous ses yeux. Un feu ! Son feu ! Son élément ! Sa nourriture ! Sa réserve de force et de pouvoir ! Son atout bonus ! Ses iris luisirent d’un éclat nouveau, comme si elle renaissait sous la fascination retrouvé. Ce feu représentait peut-être son dernier espoir de retrouver sa force et sa vigueur d’antan !  
Mû par cette vague flammèche d’espérance, désirant la raviver et la convertir en un brasier vorace, le Dragon Slayer ne perdit pas de temps, balayant le linceul l’entravant et l’attirant vers une mort certaine, il mit fin à sa retraite et se présenta au monde des vivants duquel il s’était tant éloigné.
L’air pur semblait charrier la promesse d’un rétablissement, la chaleur d’un feu guérisseur et revitalisant. La guérison de la Salamandre . Voilà ce qu’espérait Draze Soulsilver. D’une démarche qu’il aurait souhaité plus noble, il se dirigea vers son salut, manquant à de nombreuses reprises de choir, crachotant çà et là une salive poisseuse et souillée, sursautant à l’entente du plus infime bruit.
Il se détestait. Il détestait se voir ainsi. Aliéné, dépravé, haletant au moindre effort. Faible. Plutôt mourir que de vivre dans un état pareil.
Après plusieurs dizaines de minutes boiteuses et languissantes, le mage noir arriva vers le centre du village. Ombre morne contrastant avec le flot de gaie lumière dans lequel il était désormais pris, le rang S grogna. Tant de gens allaient le gêner. Ils n’allaient pas lui faire de cadeau en le voyant engloutir leur délicieux feu… Mais, après tout… Une fois le brasier emmagasiné, Draze n’aurait qu’à le relâcher sur les villageois si ces derniers protestaient. Oui, il avait tout de même besoin de passer ses nerfs englués dans un miel fou né de son isolement et de sa malédiction…
Ses épaules se secouèrent alors qu’il riait silencieusement en poursuivant son dur chemin. Il ne le remarquait pas, mais bon nombre de gens l’observaient… C’était une bizarrerie que cet homme là. Tout de noir vêtu, il semblait sortir d’un incendie dont il était sorti non pas sans y laisser quelques plumes… Ou écailles plutôt. Les radieux enfants sursautaient en voyant une telle figure, une expression si étrange et une peau si effrayante. Les plus courageux, les plus altruistes et les plus fous lui demandèrent même s’il avait besoin d’aide. Mais Soulsilver ne répondait pas. Il détournait son regard, adressant un geste de la main ou ignorait tout bonnement ses pesudo-sauveurs. Comme s’ils savaient… Comme s’ils pouvaient y faire quelque chose...

Soudain, au bout d’une rue blanche de monde, le feu. Le feu. Les flammes. Leur danse. Leurs entrelacs. Leur vigueur. Leur véhémence. Leur délectable odeur…
Il suffit au blessé d’être caressé par leur vision pour se sentir instantanément mieux. Sans s’en rendre compte, il s’immobilisa, sombre écueil au centre d’un torrent d’allégresse. Les chants, les danses des Hommes autour du brasier résonnaient dans l’être du Pourfendeur comme les battements de nouveau vigoureux de son propre coeur. Et les palpitations de son myocarde s’accélèrent, en effet. Ses yeux s’écarquillèrent. Sa bouche s’entrouvrit. Ses muscles se contractèrent. Comme un loup affamé voyant une proie pour la première fois depuis des jours, le Dragon Slayer se préparait à se jeter sur le feu, à l’engloutir en aussi peu de temps qu’il lui restait à vivre. C’est-à-dire, très vite.
Draze Soulsilver se mit à courir. Courir en zigzaguant. Courir malgré la douleur. Malgré les vertiges.
Soudain, une odeur connue mais insaisissable.
Une ombre fondit sur le brasier.
Alors, une voix insupportable retentit, hurlant quelque chose confirmant la nature de son odeur.
Le mage de feu sut que c’en était fini de son festin.
La rage se mit à tordre son visage. Comment cet importun, prétendu frère par la magie, pouvait oser toucher à son remède ?! L’odeur de l’élément aquatique satura son odorat draconique, engloutissant la plus infime fragrance des flammes du grand bûcher. Autour de lui, les habitants étaient stupéfaits, puis leur étonnement laissa la place à une grande terreur devant l’élément perturbateur. Mais tout ça, Draze s’en fichait éperdument. Sa bouffe, bordel de chiottes !
Conscient de sa faible condition, il s'approcha furtivement de l'autre Dragon qui s'était mis en tête de massacrer quiconque ouvrait sa bouche. Le sang giclait, noyant la place sous sa couverture de velours rouge. L'ennemi était décidément un roi du gâchis ! Chevelure blanche, faible corpulence, teint pâle, on aurait dit un albinos qui sortait du laboratoire où il était étudié pour la première fois de sa vie. C'était lui le Pourfendeur affilié à l'Eau ? Il y en avait donc bien un…

Mais peu importe, car, pour couronner le tout, une autre odeur (bien familière cette fois-ci) vint taquiner les narines de Draze... Oh non... Même dans ce trou paumé, ce lézard givré d'Icesoul était venu l'emm*rder… Néanmoins, il était absent de son champ de vision, sûrement terré quelque part. Lui au moins n’en avait pas après le festin des autres.
Une colère sourde monta des tréfonds de son être. Elle augmenta, prit de l’ampleur, suinta du fin fond de ses entrailles, puis finit par déborder. Elle modifia son faciès, qui se tordit en un rictus bestial. Sa voix s’imprégna de la noirceur de son ressentiment, et il poussa un rugissement sauvage. Il allait déchiqueter ce petit merdeux.
Les derniers villageois en profitèrent pour s’éparpiller comme une nuée de papillons. Il courut en direction de son homologue aquatique et, à mi-distance, se projeta contre lui tête la première, utilisant son Karyuu no Kenkaku. Comme une funeste comète, il voulait s’abattre sur lui et le pulvériser, briser ce corps svelte comme une brindille et le réduire à l’état de bouillie fumante, noircie par ses flammes. A vrai dire, le Dragon des Mers n’eut même pas le temps d’esquisser une riposte. Draze, véritable trait de fureur flamboyante, l’impacta en plein ventre et le poussa contre un mur qui fut tout bonnement transpercé par la puissance de l’attaque, faisant voler des éclats pierreux dans la rue en contrebas. Les débris produisirent un vacarme assourdissant en retombant sur le sol détrempé et un nuage de poussière se leva, obstruant la vie à quiconque aurait voulu observer la suite des événements.
L’attaque prit donc fin à l’intérieur d’un bâtiment où Soulsilver avait emporté l’inconnu. Ce dernier avait subi d’office de lourds dommages, son dos ayant servi de bélier pour abattre un mur et son abdomen ayant été brûlé et compressé. Il avait glissé de la surface contre laquelle il s’était écrasé, peinant à reprendre sa respiration. Mais Draze ne lui laissa pas ce luxe et nimba son pied de flammes avant de l’écraser sur la face blanchâtre de l’autre. Il le martela de coup jusqu’à ce qu’il tombe, sûrement inconscient. Ses cheveux et sa peau avait virés au noir, avait été roussis par l’assaut éclair et ô combien efficace du Fire Dragon Slayer. De plus, au niveau de son ventre, il n’y avait plus aucune trace de vêtements. Juste sa peau brûlée en profondeur.
Il le fixa, son ire imprégnant ses yeux d’un éclat fou. Dans sa main, il prépara un sort destiné à incinérer son adversaire. Le feu bouillonnait au creux de sa paume, excité, manifestant sa volonté de consumer son malfaiteur. Qu’il crève !

Cependant, Draze se ravisa au dernier moment. Celui-là était hors-combat. Il pourrait le finir plus tard. C’est pour cela qu’il se décida à prendre en chasse son ami Fuyuki, voulant en finir une bonne fois pour toute avec lui. Il marcha sur les gravats, les faisant craquer sous ses bottes, et s’aida de sa magie pour redescendre au sol une fois dans l’embrasure du trou béant qu’il avait créé. Du reste, lorsqu’il atterrit… Un drôle de phénomène s’attaqua à lui. Le monde, autour de lui, se distordit et se mit à tourner. Il tituba, trébucha. Un genou à terre, Soulsilver vomit un flot de sang et de bile. Il finit d’expulser les immondices s’étant ainsi logées dans sa bouche en les crachant ainsi que des jurons.
C’était sa malédiction, c’était cet infâme sort. Il mourait à petit feu ! Incapable de faire quoi que ce soit sans feu, le processus s’accélérait !
Draze s’enflamma au sens littéral du terme, se changeant en un brasier vivant. Un éclat infernal venu poser ses pieds corrupteurs sur le monde. Ses yeux semblaient avoir le pouvoir de carboniser quiconque croisait son regard, ses flammes dessinèrent des sortes de pics dirigés vers le ciel sur ses bras comme ses épaules. Plus menaçant que jamais, Draze ne pouvait plus supporter cette existence. Il allait mourir, voilà tout. Il le savait.
Et tout cela était de la faute de…

Un cri insupportable. Un cri d’outre-tombe l’appelant. Cette affreuse voix bafouait le nom “Soulsilver” rien qu’en le prononçant.
L’intéressé se retourna vivement.
Au bord du vide se tenait le Dragon des Mers.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité


MessageSujet: Re: A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] EmptyJeu 26 Fév 2015 - 22:23



feat. Fuyuki Icesoul & Draze Soulsilver


A Dragons' Meeting

Psycho Death-Match


“ Dommage.”







Dans une naissante brume sanglante, aussi rouge que ses yeux, Rainer repérait et déchiquetait ceux qui ne respectaient pas sa condition imposée quelques instants auparavant. Il ne cherchait pas à effrayer individuellement les gens. Après tout, le village entier était désormais en état de panique. Alors à quoi bon s’obstiner à faire se pisser dessus quelques abrutis ?
Enfin.
Véritable machine à tuer, Rainer évoluait aussi aisément que dans l’eau. C’était naturel chez lui. Pour le coup, il devait passer pour un boucher… Ce qui ne lui plaisait guère…
Mais bon, qui se souciait de l’avis de cadavres en sursis ?
Personne.
Alors il éventrait, tranchait, égorgeait. Le sang se mélangea, comme souvent, aux résidus de son attaque dans les irrégularités du sol et les rainures entre les pavés.
Quelques braves, cependant, ne bougeaient pas. Ils avaient, pour la plupart, fermé les yeux. Comme s’ils possédaient le pouvoir de disparaître en ne prêtant plus attention aux images… Du reste, il était également certain que quelques uns avaient respecté les ordres donnés par le Sea Dragon Slayer et s’étaient enfuis sans qu’il ne leur fasse de mal... Après avoir vu famille comme amis répandre leurs entrailles et les mélanger à celles des autres, leur adressant un dernier regard imbibé de l’espoir futile qu’ils leur viennent en aide. Mais il était trop tard pour eux. Lorsque la Mort, incarnée en ce jour par Akusei, touche un mortel de ses griffes froides, celui-ci n’en réchappe pas.

Afin d’être le plus efficace possible, Maelström mobilisait tous ses sens. Malgré cela, son odorat était quelque peu inhibé par les effluves de mort et de brûlé. Ainsi, ce sont ses oreilles qui le prévinrent d’un paramètre inattendu dans ce massacre stupide et légèrement monotone…





- Ah oui, c'est vrai que Thunder Light est une guilde noire maintenant. Bon...

Cela ne faisait que quelques instants que Rainer s’attaquait à la foule. Aussi, ces paroles avaient tout d’une pensée dite à voix haute. Il se tourna en direction de la source de ces mots, laissant tomber le corps tenu par ses mains meurtrières. La personne, l’air désintéressée et mortellement calme, s’était détournée et se dirigeait tranquillement hors de portée du chasseur de primes.
Dérouté par tant de nonchalance, ce dernier se concentra pleinement sur la tête aux cheveux d’un blanc bien plus éclatant que le sien.  
Alors, il comprit.


- Oh putain ! échappa-t-il.

Coup de chance ! L’individu était un Dragon Slayer, il l’avait senti. Et ce n’était pas n’importe quel Pourfendeur, non… C’était Icesoul de Dark Dragon ! L’Ice Dragon Slayer ! Celui qu’Akusei avait toujours eu envie de détruire ! Pour démontrer à tous que, même parmi les meilleurs, il était au-dessus. Il voulait le fracasser, lui et sa glace. Qu’il ne lui fasse jamais de l’ombre !
Maelström se rua vers lui, et l’interpella alors qu’il continuait sa marche flegmatique, piétinant les pavés comme la crédibilité de Rainer. Fort heureusement, sa condition de Dragon Slayer le sauva d’un accès de rage de la part du mage de Thunder Light.
Celui-ci, par ailleurs, prit la parole, fixant intensément la nuque de Cursed Ice :


- Salut, Icesoul. Où est-ce que tu vas comme ça ? T’veux pas venir faire un bisou à ton grand frère ?

Grand ou petit, il n’en avait aucune idée. Mais ce n’était pas une question d’âge. Non… Ces mots se rapportaient à la hiérarchie, au respect. Voilà tout.

- Allez, viens… Je t’assure que… Oh.

Rainer fronça les sourcils. Un cri sauvage attira son attention en même temps qu’un fumet similaire à celui de Fuyuki… En plus… Animal ? Primal ? Quelque chose d’assez difficile à exprimer… Mais Akusei le sentait, c’était là tout ce qui importait. Vivement, sa tête et ses yeux se déportèrent sur le côté pour voir une sorte de…

- Gh… !

Un trait de feu, inattendu, invincible et impitoyable l’impacta. Il ne put même pas produire le moindre son, comprendre la moindre information. Ce n’était qu’un enchaînement de sensations. Des brûlures, une chaleur atroce, une douleur ventrale, un choc dorsal, une odeur de brûlé, une rage instinctive, une surprise déroutante, le bruit d’un objet en fracassant un autre, des éclats lumineux, des éclats tranchants, le rugissement des flammes et de leur maître, un nouveau choc le goût du sang et de la défaite sans bataille.
Maesltröm finit sa brusque course contre une surface, littéralement écrasé comme un vulgaire moustique. Il ne sentit même pas la douleur résiduelle de ce deuxième heurt… Ou troisième… Quatrième… Il ne le savait même pas. C’était à peine si son esprit démoniaque avait compris ce que son corps subissait.
A cette heure, seules les fonctions les plus primitives du cerveau étaient mobilisées. Leur but, aussi primitif que louable ? Survivre ! Ainsi, le rang S de Thunder Light tentait de reprendre sa respiration, réalisant à quel point l’air pouvait paraître amical quand on en manquait. Soudain, une boule de feu rageuse tomba telle une comète sur son visage. Il lui sembla qu’une force supérieure le harcelait, qu’elle lui en voulait pour toutes ses actions, qu’il se faisait punir, et ce, avec la plus ardente des véhémences !
Son nez craqua, saigna. En firent de même ses arcades sourcilières et ses lèvres.  Que cela s’arrête ! Qu’il puisse arracher chaque putain de parcelle de peau de cet enc*lé avec ses dents ! La rage coulait à flots dans ses veines, galvanisée par le sentiment de frustration résultant de son incapacité à faire quoi que ce soit. Rainer allait exploser, et ça risquait de faire mal. Très mal. Chaque brûlure le faisait vomir des sortes de hoquets rauques, embryons de cris qui se faisaient sauvagement et inlassablement réduire à néant par l’enchaînement des coups.
Cela dura une éternité de secondes… Jusqu’à ce que le Sea Dragon Slayer tombe, n’ayant pu supporter un énième coup.
Le rideau tomba sur ses yeux rouges. Et c’est à ce moment qu’il réalisa enfin.
Ce mec, c’était Soulsilver ! Le Fire Dragon Slayer ! Celui qu’il s’était juré d’écraser ! Et cette sal*perie d’allumette l’avait vaincu sans même lui laisser le temps de riposter ! Non, non, non, non, non, non, non, non, non ! NON ! Ca ne pouvait pas se passer comme ça ! C’était impossible ! Lui et lui seul devait… Devait…
Il perdit conscience.


• • •


Rainer ouvrit soudainement les yeux. Dans l’eau. Il se trouvait dans l’eau… Une eau sombre. Sûrement se trouvait-il à plusieurs dizaines de mètres sous la surface.
La mer était tiède… Même à une telle profondeur. Malgré tout, elle absorbait la quasi-totalité de la lumière. Mais lui… Lui, Rainer Akusei, s’y sentait bien. C’était son domaine. Son territoire. Son environnement naturel. Il y respirait et y voyait naturellement. Ses cheveux mi-longs flottaient vers le haut. Cela l’avertit du mouvement descendant qu’il subissait. De ses yeux immunisés à la salinité de l’eau, il ne voyait même plus la surface… Seulement une sorte de voile lointain et distordu.
Le maître des lieux tourna la tête de gauche à droite. Il n’y avait rien… Seulement de l’eau… Pas de reliefs… Pas de vie...
Triste mer que voilà.  
Après quelques minutes de descente, il finit par apercevoir un pic rocheux autour duquel gravitaient de petits êtres effrayants de laideur. Mais cela ne l’intéressait pas… Alors il détourna les yeux et vit, en marge de son champ de vision, la formation s’écrouler et les poissons s’évanouir dans le néant.
Seulement, une question demeurait.
Que faisait-il là ?

Alors, quelque chose en lui se débloqua. Un flot d’images désagréables l’assaillit. Son regard se fit plus dur. Sa bouche se tordit en une expression de haine pure. Ses traits se froncèrent. A ce moment, l’eau changea de température.
Soulsilver, Icesoul…
Le brasier l’ayant terrassé…
La mer se tordit de douleur, frémit. Des bulles montèrent de ses bas-fonds, nimbant Rainer de cette aura bouillonnante.
Il allait les réduire en bouillie, l’un comme l’autre. Les déchiqueter ! Les noyer sous sa rage et son élément ! Il était un chasseur parmi les chasseurs. Le meilleur d’entre tous ! Et il allait le prouver !
La mer était entrée en ébullition. La plongée de l’être maléfique s’arrêta, ses yeux illuminant toute l’eau de leur lueur pernicieuse. Il se tourna, dirigea le haut de son corps vers la surface.
Ce n’était pas fini… Non, ce n’était pas putain de fini !
Avec la rapidité d’un espadon, la puissance d’un orque et la férocité d’un requin, la monstruosité draconique se propulsa vers le haut, filant à travers l’élément déchaîné au plus profond de lui-même. Accompagnant sa folle course, des massifs, des récifs montèrent, se façonnèrent non loin. Des formes de vie y apparurent, tourbillonnant, regardant d’un air effrayé et impressionné leur prédateur naturel. Et pour couronner le tout, un gigantesque reptile vint serpenter autour de son corps. Il était bleu, puissant et majestueux. Son regard froid se confronta à celui de Rainer qu’il entourait par son corps longiligne, décrivant une grande spirale. Des yeux uniformément azur, incrustés sur une tête noble.


* Quoi que tu fasses, je reste avec toi, fils.*

Rainer avança plus vite, de sorte à pouvoir prendre une impulsion sur le museau de la bête.

*Gehehehahaha… Ta gueule, maman.*

Le rire d’Abyssia, aussi glacial qu’intrigant, retentit dans toute la mer alors qu’elle s’y enfonçait…
A ce moment-là, Rainer émergea.


• • •

- Tch…

Maelström se tenait la tête, gémissant de douleur. Ses mains étaient poisseuses de son sang chaud comme sa peau brûlée. Il n’était donc pas resté inconscient très longtemps... Il baissa des yeux fatigués sur son corps plié par l’angle du sol et du mur contre lequel il était affalé. Son t-shirt avait été massacré. Une déchirure vaguement circulaire le déformait. A la place du tissu noir, l’on voyait sa peau rouge, parfois noircie. Violette à l’endroit où la tête de Soulsilver avait frappé.
Eh bien, au moins les muscles abdominaux de Rainer saillaient plus que jamais… Peut-être un peu trop. Enfin, se souciait-il vraiment de cela… ? Non, pas vraiment…
Et son dos, son dos ! Il lui faisait un mal de chien. L’homme-dragon osait à peine se mouvoir, de peur de briser ses vertèbres par un simple redressement. Cependant, la haine balaya cette appréhension. Ayant eu du mal à regagner ses repères au réveil de son hôte, cette bête corruptrice hurlait désormais son envie d’en découdre, inoculait son venin émotionnel à Akusei, faisait monter de son être son haleine : des vapeurs de pure fureur. L’opium des bilieux !




Rainer s’en sentait stimulé. Il s’abandonna à ce démon développé au cœur d’un dragon…
Il se releva, petit à petit, combattant ses souffrances vaillamment. La douleur n’était qu’une pauvre, ridicule, insignifiante gouttelette face au déluge de haine draconique amorcé dans ce corps. Ses bras ankylosés, roides, se plièrent et saisirent les lambeaux de son haut qu’il enleva et laissa tomber au sol. Aux yeux de Maesltröm plus bestial que jamais, le tissu ne représentait plus qu’une entrave à ses mouvements.
Un banc de poussière sembla fuir sur le passage de ce prédateur marin qui se déplaça jusqu’au trou béant ayant éventré le bâtiment. En contrebas, l’ennemi était toujours là, visiblement mal en point, vomissant sang et autres immondices. C’était ça, la force du Sea Dragon Slayer. Une ire assez puissante pour vaporiser tout ce qui pouvait l’empêcher de consumer ce envers quoi elle était destinée. Et ainsi, la victoire de l’autre n’avait été qu’extrêmement temporaire.
Soudain, le Dragon de Feu embrasa son corps, se changea en une sorte de torche mi-draconique, mi-démoniaque. A cette vision, le fils d’Abyssia s’immobilisa. Sa respiration, l’instant d’avant difficile et rauque, se tut ainsi que les flots écumant en lui. Il fixa, mortellement sérieux, le corps ravivé de son frère. Il n’y avait plus personne autour du cadavre du feu de joie. Et une autre dépouille allait vite rejoindre celle-ci…

Soudain, le corps de Rainer frémit. Le secouant de spasmes, une force dépassant sa compréhension fit monter de lui un grondement sourd, crescendo, de plus en plus menaçant. Il le sentit, ce détonateur… Il le sentit monter en lui, nourrir ses muscles blessés, étreindre ses os fragilisés, emplir ses tripes !
Lorsqu’il atteint sa bouche, lorsqu’Akusei ne put le retenir, il se déversa en dehors et l’atroce son s’organisa grossièrement de sorte à former un nom. Ce hurlement déchira le mot prononcé en plusieurs syllabes longuement criées de façon modulées. Si bien qu’il en devint quasiment méconnaissable.
L’intéressé tourna la tête. A ce moment là, le mage abyssal se propulsa en sa direction à l’aide d’énormes torrents d’eau qui martyrisèrent un peu plus le mur sur lequel ils finirent leur course. Les filaments d’écume noircis sur sa tête volèrent en arrière, dégageant un visage blessé et détruit par deux feux : l’un intérieur, l’autre extérieur.

Soulsilver ne se fit pas prier, et, aussi sauvage que lui, vomit une colonne incinératrice… A côté de son adversaire. Il l’avait manqué de quelques mètres et ne réussit qu’à faire s’effondrer le bâtiment malmené depuis le début de la soirée. Ce dernier s’affaissa, projeta un énorme nuage de poussière et se morcela. Les chocs produits par les blocs de pierre s’écrasant au sol durent faire vibrer les cages thoraciques à des dizaines de mètres à la ronde !
Mais, ce qui était sûr, c’est qu’aucun des deux dragons opposés par leur élément ne s’était soucié d’un tel « détail ».
Au moment, où la bâtisse s’était écroulée, Rainer avait percuté son homologue. Les frères ennemis roulèrent sur plusieurs mètres, poussant chacun des cris primitifs. Le feu de Draze s’éteignit à force de tonneaux sur le sol. A maintes et maintes reprises, les deux guerriers se heurtèrent aux pavés. Mais ça aussi, ils n’y prêtèrent pas attention.
Une fois immobilisé, Soulsilver finit néanmoins par éjecter son adversaire, prenant soin de frapper là où son Kenkaku avait percuté Maelström quelques minutes auparavant. Un double coup de pied embrasé envoya donc Akusei en l’air. Ceci dit, celui-ci profita de sa situation pour utiliser la gravité à son avantage. Au clair de lune, son corps blanc et à moitié nu luisit lorsqu’il prépara un Tekken destiné à s’abattre sur le Dragon de Feu. Mais ce dernier l’esquiva de justesse en roulant sur le côté. Rainer eut à peine le temps de changer la masse d’eau en puissant torrent pour ne pas se briser le bras… Et, manifestement, éviter un orbe infernal !
Ce petit projectile se révéla bien plus problématique puisque, en authentique bombe destinée à détruire tout sur son passage, il explosa derrière le dragon des Mers. Ce dernier fut englouti par la déflagration au moment où ses pieds touchèrent le sol. Un hurlement mêlant rage et douleur retentit. Rainer en ressortit avec certaines parties de son corps à vif. Seuls ses yeux, les rubis du Mal, semblaient plus rouges encore.


- Je vais… Te faire… Disparaître, articula-t-il, sa voix déformée par ses émotions.

Alors qu’il allait répliquer, Soulsilver toussa et cracha une nouvelle fois du sang. N’ayant aucun sens de l’honneur, Maelström en profita pour lui lancer son sort de souffle. Rugissant à l’unisson avec Rainer, les flots emportèrent Draze qui s’écrasa contre un mur à l’autre bout de la place. Fier de son coup pourtant traître, Akusei attendit que son adversaire se reprenne avant de pousser un gloussement nerveux et relancer le même sort en ajoutant un nouveau paramètre… L’immense tas de bois, vestige du feu de joie, entre lui et sa cible !

- Umiryuu no… Hokôôôôôô !

Avec un vacarme assourdissant, le monticule fut balayé et d’immenses bûches à moitié consumées s’écrasèrent sur le mage de Dark Dragon.
Rainer courut jusqu’à lui. Voilà ! Voilà ! Comme ça ! Il allait l’éviscérer et repeindre absolument toute la place de son sang ! Haletant comme une bête sauvage, il s’en rapprochait lorsque, contre toute attente, Soulsilver se releva. Ses vêtements étaient déchirés par endroit et l’on pouvait voir à travers ces orifices des sortes de blessures. Du moins, on les devinait. Il faisait nuit mais la lune fournissait une visibilité suffisante à ce constat. Une noirceur occupait une bonne partie du corps du mage de feu. Comme si l’on avait réussi à brûler le Fire Dragon Slayer… Mais Akusei porta son attention vers le visage mouillé et désormais tuméfié de ce frère qu’il maudissait tant. Et c’est là que ce dernier se mit à rire. Un rire fou, complètement dément. Cela déconcerta le fils d’Abyssia. L’instant d’après, celui-ci subissait une insolente provocation, de graves insultes et… De puériles moqueries. Puis, Draze partit dans un délire incluant des rats, du feu et de la nourriture. Il psalmodiait des mots incompréhensibles à une vitesse dépassant l’entendement.
Ce fut seulement lorsque Rainer éclata de rire à son tour qu’il se calma.


- Gehehahaha ! Taré ! T’es complètement taré ! Raison de plus pour te buter !

Ayant repris son calme, Soulsilver se jeta sur lui. Commença alors un assaut au corps-à-corps. Complètement dérouté par le comportement de son homologue, Akusei ne savait même plus comment réagir et se contenta d’éviter ses coups maladroits. Les poings et les pieds de Draze, nimbés de flammes, ne réussirent que rarement à atteindre leur cible… Et cela empirait avec le temps. Ladite cible recula à mesure que l’assaillant avançait et le duo finit par se retrouver au sommet des ruines du bâtiment.
Maelström remarqua, à la lueur des flammes de son adversaire, ses traits étirés, fatigués. Ceux d’un cadavre en devenir. Il vit aussi de grosses gouttes perler sur son front… Et ce n’était pas son eau, non. Le mage de feu empestait la sueur, sa respiration était forte. Très forte. Alors, les coups ralentirent. Rainer se propulsa en arrière pour riposter. Son frère était mort de fatigue. Complètement. Le mage d’eau n’avait pas à faire de grand effort. Son ennemi lui avait déjà mâché le travail en mobilisant ses forces pour donner son assaut inutile…
La situation était étrange, certes… Mais enfin le Sea Dragon Slayer allait prouver sa supériorité !

Sa rage s’étant changée en excitation, il fit naître deux appendices destructeurs autour de ses bras. Deux longs fouets vengeurs. Les tentacules du Kraken… Les châtieurs de Poséidon… La Queue du Dragon des Mers.
Devant Rainer, l’ombre de Soulsilver se découpait, prostrée, peinant à respirer. Impitoyable, il éleva ses fouets aquatiques et fit s’abattre une pluie de coups sur Draze. L’on entendait plus que des gémissements, des impacts, des claquements et un rire extatique. A chaque coup, la silhouette s’affaissait un peu plus…
Alors, Rainer sut que c’était le moment. Ses yeux s’écarquillèrent alors qu’il levait ses deux armes en même temps et en parallèle, laissant le clair de lune filtrer quelques instants à travers l’eau dont elles étaient composées.
Avec un cri féroce, il les fit retomber violemment sur le Dragon de Feu !
Un nouveau fracas résonna dans le village. Même la pierre sur laquelle se tenait Soulsilver poussa un râle de douleur.

Akusei commença à rappeler lentement son Umiryuu no Shippo à lui. C’était fini… Il hurla pour annoncer au monde entier sa victoire, son triomphe.
La première d’une longue série !


- J’ai ! Tué ! Draze ! Soulsil… ! Hein ?

Un grand feu monta du corps. La pierre se craquela sous la chaleur et la zone fut illuminée sur un rayon d’une dizaine de mètres comme en plein jour. Alors, Maelström vit les écailles couvrant le corps meurtri de son frère du Feu. Il assista à la pousse de ses crocs et à l’uniformisation ardente de ses yeux. Comme instantanément carbonisé, le corps de Soulsilver avait pris des traits irrésistiblement draconiques.
Le feu s’éteignit, mais la lumière demeura. Une lumière infernale émanant du plus profond de cet être. Sa puissance avait atteint son paroxysme ! Il plongea son regard dans les yeux de Rainer.


- C'est la Dragon Fo…


Il ne finit jamais sa phrase. Un bruit répugnant l’avait arrêté. Draze sentit quelque chose de froid traverser son corps... Il baissa les yeux pour observer, spectateur de sa vie comme de sa mort, une lame aquatique teintée de rouge finir sa course sur le côté avant de disparaître.
Soudain, il bascula en arrière.
Sans ses jambes.
Proprement coupé en deux.
Son apparence revint à la normale, la luminosité de la zone décrut.
Il vit Rainer s’approcher de lui, haletant car ayant soudain pris… Peur. Ce dernier avait réagi rapidement en voyant la Dragon Force se nourrir de l’intense rage de son adversaire pour survenir. Il avait rapidement redonné de la longueur à l’un de ses fouets, l’avait rendu tranchant et avait visé un endroit à l’air fragilisé. Comme dans du beurre, le sort avait séparé le corps de Draze en deux, au milieu de son abdomen.
Les yeux de Maelström luisirent d’un éclat étrange. Presque… Désolé… Non, ce ne devait pas être ça… Pourtant, il prit la parole :


- Dommage.

Le Dragon de Feu voulut répondre à ce simple mot, mais il ne put émettre qu’un ignoble gargouillis… Alors, il s’intéressa plutôt à la pleine lune au-dessus de lui, aussi grosse que brillante. C’était une belle nuit… Une belle lune… Un firmament piqueté d’étoiles… Draze allait-il les rejoindre ? Allait-il projeter sa lumière sur le monde, pour l’éternité ? Oh, il savait bien que non. Il savait que sa destination se trouvait sous ses pieds. Dans le feu et la souffrance… Mais il pouvait bien les regarder une dernière fois, non ? Apprécier le froid qui engourdissait petit à petit son corps. Sûrement ne le ressentirait-il plus jamais après, dans cette grande fournaise... Mais… On murmure que le soleil se reflète sur la lune. Et que la nuit n’est donc que l’image du jour à travers le miroir de l’astre sélène. Il y aurait donc toujours un moyen de voir le soleil, et ce, où que l’on soit… ? Bonne question, non ? Draze Soulsilver décida d’y réfléchir…
Une flaque de sang s’écoulait à la suite des restes de son tronc... Lorsque sa tête roula sur le côté, elle permit à une chaîne de sortir son haut. Accroché à celle-ci, un pendentif. Il s’ouvrit en percutant la pierre.
Rainer se pencha pour observer les visages affichés à sur les deux parties du bijou : le premier représentait Draze et le second… Quelqu’un d’autre... Mais quelqu'un qui lui ressemblait fortement. Enfin, quel intérêt ? Maelström laissa tomber le pendentif, se redressa, et l’écrasa sous son pied.


©Code de Anéa pour N-U



Spoiler:
 


Dernière édition par Rainer Akusei le Lun 29 Juin 2015 - 10:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Fuyuki Icesoul

Fuyuki Icesoul

Masculin Messages : 567
Date d'inscription : 30/03/2013
Localisation : Dans la montagne en train de manger une glace à la menthe

Feuille du Mage
Surnom: Cursed Ice
Magie: Ice Dragon Slayer
Points de Puissance:
A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] Left_bar_bleue275/1700A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] Empty_bar_bleue  (275/1700)


MessageSujet: Re: A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] EmptyLun 8 Juin 2015 - 21:04



A Dragon's Meeting
Feat Rainer Akusei & Draze SoulSilver


Alors que Fuyuki se rapprochait de la taverne qu'il avait quittée quelques temps plus tôt pour assister au remue-ménage du Sea Dragon Slayer, une effluve particulière titilla l'odorat draconique du disciple de Freezor. Familière, il lui fallut plusieurs minutes avant de l'identifier. Stoppé dans sa course, le mage maudit tourna vivement sa tête en direction de la provenance supposée de la fragrance. Elle était légèrement différente de la première fois qu'il l'avait senti, mais c'était bien elle. Soulsilver. Son rival. L'homme qu'il avait toujours eu envie de faire disparaître, lui et son élément détestable. Le premier, et le seul, à avoir fait naître un désir personnel de destruction à Fuyuki. Et il se trouvait là, pas loin de lui, dans ce même bled paumé. Quel tour du destin !

- Salut, Icesoul. Où est-ce que tu vas comme ça ? T’veux pas venir faire un bisou à ton grand frère ?

Un léger grognement s'échappa de la gorge de l'Emissaire. Se tournant lentement vers le gêneur qui accourait vers lui, Fuyuki lui décocha un regard glacial. Ce trouble-fête allait lui faire perdre un temps précieux, temps que le mage de glace pourrait utiliser pour éliminer sa cible. Au lieu de cela, il écoutait les âneries d'un Dragon Slayer un peu con, et inintéressant. Ce dernier, justement, allait continuer à déblatérer, mais il fut brutalement coupé par un beuglement bestial, comme tout droit sorti des enfers. Le Fire Dragon Slayer, cela ne pouvait être que lui. Quelque chose ne tournait pas rond. Ce hurlement n'avait aucune sonorité humaine. S'il n'avait pas senti l'odeur caractéristique de Draze quelques minutes plus tôt, Fuyuki aurait pensé à l'assaut d'un monstre ayant élu domicile dans la chaîne volcanique de Kogeta. Qu'était-il arrivé à l'être de feu ?
Le Cursed Ice n'eut pas à réfléchir bien longtemps. Une aura magique rouge flamboyante entra soudainement dans le champ de vision périphérique gauche du jeune homme glacial. Par pur réflexe, ce dernier fit pression sur son pied gauche pour se propulser en arrière, lui permettant d'éviter de justesse la comète enflammée qui fonçait dans la direction des Ice et Sea Dragon Slayers. Le mage aquatique, lui, n'avait pas pu réagir, et l'attaque fusée de Soulsilver l'avait percuté de plein fouet. Les deux combattants continuèrent leur course sur une longue distance, dont la fin sortait du champ de vision du maudit. Il ne put que se donner une idée approximative, en constatant l'explosion d'un bâtiment, situé un peu plus loin de la place. Plusieurs dizaines de secondes lui furent nécessaire avant de réagir à ce qu'il venait de se dérouler. Non... Soulsilver... Il allait lui échapper ! Alors qu'il était là, juste sous son nez ! Bordel, non !
Mû par une colère inconnue, ainsi que par un autre sentiment étrange, à mi-chemin entre la jalousie et la frustration, l'Ice Dragon Slayer dévala l'allée qui le menait vers la ruine récente. Un écran de fumée obstruait sa visibilité, néanmoins, il distingua sans mal les auras magiques des deux adversaires, grâce à son œil gauche. Les deux représentations magiques faisaient peine à voir : celle du dragon marin vacillait, sûrement à cause du choc qu'il venait de subir, tandis que celle du dragon enflammé était faible, comme rongée par autre chose. Une légère brise se leva sans que les mages ne le remarquent particulièrement, et celle-ci contribua à dissiper le nuage de poussière. Le mage maudit remarqua alors Draze sortir des ruines, à une cinquantaine de mètres devant lui. Son état était lamentable : peau calcinée, à l'apparence aussi friable que du vieux parchemin, le regard fou, les traits tirés... La mort le tenait déjà entre ses griffes.
D'un seul coup, son corps chuta au sol, et de puissantes flammes jaillirent de son corps. Fuyuki resta interdit devant ce spectacle, non pas à cause du sort de son rival, mais par la présence de l'élément qu'il exécrait. L'image dansante et dévorante des flammes s'imprima sur sa rétine, s'y marqua au fer rouge. La rage, le dégoût, l'envie de destruction... Tous ses sentiments néfastes tourbillonnaient, lacéraient les entrailles du disciple de Freezor. Il sentait son cœur se soulever sous cette déferlante de négativité, tandis que des griffes glacières se formaient sur ses mains. L'Emissaire ne rêvait que d'une chose : planter celles-ci dans la gorge et dans la tête de Draze Soulsilver.
Un cri mi-humain mi-bestial retentit soudain, provenant des décombres fumantes de la bâtisse. Encore lui... Ce gêneur ne pouvait pas simplement mourir ? Rester allongé, mourant au milieu de la caillasse, au lieu de s'époumoner pour appeler le Dragon Slayer qui se consumait. Ce dernier, à l'entente -instinctive ?- de son nom, se tourna vers son homologue. La colère suintait de son corps, aux sens propre et figuré. Mais cela ne semblait en rien le gêner -mentalement- pour combattre. Tout son corps communiquait sa volonté de massacrer le Sea Dragon Slayer. Néanmoins, ses capacités physiques s'amenuisaient à une vitesse alarmante pour lui. Il ne fut pas capable d'éviter le torrent aquatique du mage de Thunder Light, et le manqua même de plusieurs mètres en voulant lui retourner son sort homologue. Ce Draze là n'était qu'une bête qui courrait à toute allure à sa propre perte. Non loin d'eux, le bâtiment malmené finit par enfin rendre l'âme, s'écrasant dans un fracas qui résonna dans les cœurs de tous les villageois. Une nouvelle fois, la vision du maudit fut obscurcie. Une période moindre certes, mais suffisante pour que le mage de glace perde les deux combattants de vue.
Honnêtement, l'Emissaire ne savait pas quoi faire. Il n'aurait jamais pensé assister à pareil scène dans un trou aussi paumé. Il n'avait pas spécialement envie de se battre, mais d'un autre côté, son aversion pour la personne de Soulsilver le rongeait de l'intérieur. Or, il y avait une autre inconnue à l'équation : ce parasite de Sea Dragon Slayer. Il lui volait sa proie attitrée, sous son nez ! Mais quel serait l'intérêt de la lui reprendre ? Le Fire Dragon Slayer y verrait simplement un instant de répit, un contre-temps lui offrant bien trop de possibilité. Conclusion de toute cette réflexion : Fuyuki Icesoul ne faisait rien, debout au milieu de la place, comme un arbre au fond du décor d'une pièce de théâtre enfantine. Un sentiment lointain naissait dans les profondeurs de la poitrine de l'Ice Dragon Slayer. Un sentiment digne d'un garçonnet à qui on avait volé son jouet. D'un mouvement agacé, le disciple de Freezor éclata ses griffes contre le pauvre bâtiment qui avait eu le malheur de se trouver à côté de lui. Reportant son regard au loin, suivant d'un œil expert les mouvements rapides des deux auras magiques draconiques, le Cursed Ice s'appuya contre un pan de mur encore intact, les bras croisés sur sa poitrine.
Il boudait.
Enfin, c'était l'impression qu'il donnait. Dans sa tête, une nouvelle idée était né. Puisqu'il ne pouvait pas tuer lui-même Soulsilver, il voulait au moins assister à sa mort. Et, qui sait, peut-être qu'il parviendrait à voler le coup de grâce à cet enquiquineur de brindille blanchâtre ? Cette résolution prise, le mage de Dark Dragon se releva, s'épousseta, et entreprit de se jucher sur le toit de la bâtisse la plus proche. L'ascension fut rapide, grâce aux nombreux gravats éparpillés ici et là, et, comme il l'avait espéré, la vue était imprenable. Restait plus qu'à s'approcher pour être aux premières loges.
De l'autre côté de la place, les auras s'étaient arrêtées. Mais le temps que Fuyuki parcoure la distance le séparant du conflit, elles avaient repris leur danse endiablées. Suffisamment prêt à présent, le spectateur put constater l'état lamentable de Draze. Ses gestes étaient faibles, mal maîtrisés, et pire que tout, l'odeur de sa sueur agressait le nez fin d'Icesoul. Un mourant. Un cadavre en décomposition. La grandeur du Fire Dragon Slayer était à présent déchue. Ce n'était plus qu'une question de temps avant que la Faucheuse ne l'emporte. Et en cette nuit de pleine lune, cette allégorie avait pris la forme d'un mage à la crinière délavée et aux yeux sanglants. Deux longs appendices aqueux se formèrent sur ses bras, et ils ne tardèrent pas à lacérer la chair du Dragon Slayer physiquement et mentalement brisé. Pressentant sa victoire, le mage aquatique abattit avec force son sort sur Soulsilver, donnant ainsi naissance à une nouvelle secousse.

- J’ai ! Tué ! Draze ! Soulsil… ! Hein ?

La renaissance de Draze Soulsilver, Fuyuki l'avait vu venir avant l'autre Slayer. Lui n'avait pas besoin de crier sa victoire, surtout que cette démonstration d'euphorie n'avait aucun intérêt pour lui. Son esprit restait bloqué sur la colonne de flammes devant lui. Cette vision abhorrée... Pourtant, à cet instant, ce n'était pas cela qui obnubilait son attention. La peau écailleuse de Soulsilver... Ses crocs... L'ardeur de ses iris... L'apparence de Draze tenait plus du dragon que de l'humain à présent. On sentait toute la puissance nouvelle du Fire Dragon Slayer. Quelque chose dans la poitrine de Fuyuki se débloqua. L'envie... Lui aussi voulait revêtir cette forme, goûter à cette puissance... A quel point était-elle époustouflante ?

- C'est la Dragon Fo…

Mais tout cela tomba en poussière dans la seconde qui suivit. Sous le regard déstabilisé d'Icesoul, le tronc de Soulsilver retomba en arrière, tandis que ses jambes gardaient la même position que durant les derniers instants de vie de son propriétaire.

- Dommage.

C'était fini. En un instant. L'Emissaire n'en saurait pas plus... Pour étancher sa soif nouvelle, il ne lui restait qu'une seule solution : obtenir lui-même la Dragon Force. Il ne connaissait rien de cette forme, à part quelques racontars glanés au hasard et vite oubliés. Un léger rire nerveux s'échappa des lèvres du mage de glace, dont la face était tirée par un petit rictus. Cette puissance... Il la voulait ! Mais bien vite, son expression d'euphorie mourut. Il n'avait plus rien à faire ici. Non seulement, il avait perdu l'opportunité de massacrer Draze Soulsilver, mais en plus, il était frustré devant l'avortement de sa démonstration de Dragon Force. Prêt à se retourner, Fuyuki lâcha, plein de mépris :

- Tss... Il aurait pu m'en laisser voir plus, l'autre guignol...


© Aki Epicode




°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] 983060fuyukiicesoul

A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] 439494userbarfuyuki
A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] Fuyuki10 A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] 813523glacondekusa
Merchiii Namida >w<
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité


MessageSujet: Re: A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] EmptyMer 1 Juil 2015 - 0:51



feat. Fuyuki Icesoul


A Dragons’ Meeting

Psycho Kill Streak


“ A la manière de l’ire du Dragon Slayer, le venin du serpent était mortel pour son porteur s’il ne l’administrait pas.”








Silence.
Rien d’autre que le silence.
L’attente des villageois pour sortir de l’ombre et de la peur. La discrétion d’Icesoul. Le trouble d’Akusei. Le cadavre de Soulsilver.
Que faisait-il, là, immobile, un pied sur les souvenirs de son ennemi et les yeux sur son corps ? Pourquoi regarder ses entrailles, laissées à l’air libre, dont bientôt émanerait une atroce puanteur ? Rainer avait eu ce qu’il désirait, non ? La défaite de l’un de ses congénères. Le premier pas vers l’achèvement de son but. Le début de ce macabre et grand tournoi…
Pourtant… La mort ne devait pas être une obligation… Plutôt un bonus pour le vainqueur. Le Dragon des Mers n’aurait jamais cru penser ça, mais il se sentait assez ennuyé devant le trépas de son frère du Feu. Impression d’avoir gâché du potentiel. Sentiment d’avoir détruit un patrimoine rare. Oui, c’était à peu près ça… Comme si Draze avait été quelque œuvre d’art, certes, laide, mais peinte par un artiste prestigieux… Et Rainer, plutôt que de simplement la mettre à la remise, avait déchiré la toile…
Dommage, vraiment.
Il tourna les talons sans décoller ses pieds, massacrant un peu plus le pendentif de Soulsilver, et, par ce mouvement de torsion, en brisa la chaîne.
Icesoul devait sûrement être parti… Bah, peu importe. La colère avait quitté le Sea Dragon Slayer. Pour ce soir, il était comblé. Inutile de pourchasser le Cursed Ice. Après tout, son péché capital n’était pas la gourmandise…







Un petit rire survint alors, faisant vibrer puis brisant le silence comme du verre. Luisant à la lumière sélène, les Rubis du Mal se tournèrent vers son origine.


- Tss... Il aurait pu m'en laisser voir plus, l'autre guignol...

Non loin, perché sur un toit… Icesoul ! Aussitôt, un éclat malsain pétilla au fond des yeux de Rainer. La vision de son deuxième rival naturel fit naître en lui un désir renouvelé : celui de vaincre. Il tourna l’intégralité de son corps vers Fuyuki. Lentement. Il avait voulu s’éclipser, le petit malandrin ? Oh, quel vilain garçon ! C’est qu’il était temps de lui administrer un bon sérum de pétrissage de gueule !
Ca pulsait. Ca pulsait en lui ! Ses entrailles… Il semblait à Akusei qu’elles se trépignaient d’impatience, se tordant comme un amas de serpents dans un espace réduit : le nid à immondices que formait son corps tout entier. Si les tripes étaient serpentines, le cerveau constituait un objet compact fait de vers abjects, le cœur était une araignée étendant ses pattes puis sa toile dans tout l’organisme et les poumons deux essaims de moustiques suçant aussi bien le sang que l’air.
Les pupilles de Rainer se dilatèrent, sa bouche se tordit en une moue indescriptible.

Pouvait-il encore se battre ? Pourrait-il réprimer ses funestes appétits ?
La première question, il n’en connaissait pas la réponse. La peau rouge, noire par endroits, Maelström avait subi des dégâts… Et quid de cette marque d’impact, déflagration figée de sang séché, séquelle du Kenkaku de Soulsilver ? Eh bien, elle s’étendait sur une bonne partie de son abdomen. Jamais l’on n’avait vu pareil hématome. Du reste, maintenant qu’il s’y concentrait, il lui semblait que l’on avait agrafé un bloc de pierre à son ventre. Pierre rugueuse, bloc irrégulier. La respiration abdominale lui coûtait des pointes de douleur… La roche était d’une grande densité. Elle paraissait peser plusieurs tonnes… Rainer, pour se tester, esquissa un pas. Un uppercut invisible lui coupa le souffle… Il serra les dents. Son dos, également, semblait être en miettes. Si la rage l’avait gardé de subir les répercussions de son envol forcé, le Sea Dragon Slayer recevait maintenant un retour de… Flamme… Digne de ce nom. Se maintenir droit revenait à écarteler soi-même le moindre de ses vertèbres. Le combat avait été court mais l’entrée en scène de Soulsilver légèrement brusque…
Rainer n’avait quitté l’Ice Dragon Slayer des yeux, guettant son moindre mouvement comme un félin attend que sa proie prenne peur pour lui bondir dessus. Cheveux blancs bientôt rouges… Traits enfantins sur le point de vieillir de douleur et d’amertume… Yeux glaciaux qui fondraient en larmes d’humiliation… Corps en miettes !
Une petite pointe de sadisme dans ce désir de vaincre ?
Peut-être bien, tiens. Les fantasmes ne trompent pas.

Pourrait-il réprimer ses funestes appétits ?
La question explosa à nouveau dans l’esprit d’Akusei, vaporisant ses doutes quant à son état. Certes, il atteindrait ses limites physiques… Mais il s’en foutait. Il s’en contrefoutait ! Icesoul était là, devant lui. Dédaigneux, ennuyé. Maesltröm se fit une joie à l’idée de l’égayer un peu… En une soirée, anéantir deux Dragons ! Il en frissonna d’extase… De cette compétition fratricide, il sortirait vainqueur. Et les vainqueurs jamais ne laissent passer une quelconque occasion de vaincre. Car c’est là leur nature. Une nature… Naturelle. Le règne animal s’agence ainsi. Seuls les plus forts survivent. Il n’y pas d’esprit collectif. Ce n’est que mensonge. Les groupes se forment pour anéantir plus facilement des ennemis communs… Mais une fois cela fait, ils finissent irrémédiablement par s’entretuer. Car tous veulent accéder au sommet. Les humains passent leur temps à se trahir les uns les autres. La plupart des mâles, dans les sociétés animales, se livrent à des joutes afin de déterminer l’alpha.
L’égoïsme est le motif de toute action. Aider les autres ? Pour se donner bonne conscience. Pour se faire apprécier. Pour satisfaire un besoin personnel. Pour ne pas assister deux fois à la même scène désespérante. Aimer ? Pour se sentir aimé. Pour avoir un point d’attache. Pour satisfaire ses appétits sexuels. Pour se reproduire. « Se reproduire ». Créer un être à son image. Perpétuer son influence sur le monde. Transmettre SES gènes, SES caractéristiques.
Et la liste est longue…
L’égoïsme est la clé de tout système. L’égoïsme définit les rapports de force.
Et Akusei était un monstre d’égoïsme…

Au sommet des ruines du bâtiment, un coup de vent chaud fit voleter les mèches mortes de Soulsilver. Comme si un invisible cercueil venait de partir avec le déplacement d’air, des odeurs de charognes remontèrent. Brûlantes odeurs qui semblaient couler dans la gorge, poisseuses comme le sang. Les narines de Rainer se dilatèrent alors qu’il s’en emplissait les poumons. Le parfum était vomitif, écœurant. Mais Akusei pouvait-il s’écœurer de l’âpre fragrance de la victoire… ?
Il évalua la distance le séparant de Fuyuki.
Une vingtaine de mètres, à peu près… Par ailleurs, le lézard givré le toisait de deux ou trois mètres supplémentaires… De ce qu’il avait vu, Rainer serait obligé de se déplacer à un moment ou à un autre. Vu comme il avait fui, l’Ice Dragon Slayer ne devait pas être un adepte du corps-à-corps… A moins qu’il soit simplement d’un pragmatisme extrême ?
Quoi qu’il en soit, la position de Rainer ne l’avantageait pas… Il suffisait à Fuyuki de reculer pour être hors de son champ de vision.
Quant à lui, les déplacements l’épuiseraient plus qu’autre chose…
Ce combat allait se jouer à l’économie et à la ruse. Si Akusei ne brillait pas forcément pour son intelligence, en combat, son vice lui permettait quelques stratagèmes rusés.
Ou peut-être pourrait-il le finir d’un seul coup ? D’un seul de ses sorts ultimes ?
L’idée, quoiqu’un peu exagérée, séduisait Akusei. Oui… Voilà qui lui ressemblait. Un sort dévastateur qui priverait Icesoul de toute chance de victoire s’il prenait l’envie à celui-ci de jouer sur la durée. D’un autre côté, Maelström, une fois ce sort lancé, n’aurait guère plus la force nécessaire pour porter le moindre assaut. Demeurerait seule l’énergie du désespoir qu’il préférerait utiliser pour une retraite salutaire plutôt que pour une attaque suicidaire.
Il repensa aux mots que Le Cursed Ice lui avait tenus.


- T’es bien hautain pour un lâche. « Voir ». C’est la seule chose que tu as faite. Aurais-tu eu peur de la noyade ? Ou de la brûlure, peut-être ? Enfin, comme tu le vois, maintenant, ça risque d’être un peu compliqué pour notre ami Soulsilver de brûler quoi que ce soit, non ? Gehehaha !

Histoire d’agrémenter ses propos, Rainer projeta quelques jets d’eau sur la moitié supérieure du cadavre.

- Gehehahahaha ! Tout va bien… Demi-portion ? GEHEHAHA ! Rainer Akusei, pompier de ton cœur, a calmé tes petites ardeurs, hein ?

Et il partit dans un rire aliéné, exultant. Il vomissait des grincements rocailleux, toujours tourné vers Icesoul, comme s’il attendait de celui-ci qu’il réponde à son hilarité… Ou comme si c’était de lui qu’il riait. Le son partait de sa cage thoracique nue, patchwork immonde, semblable à celle d’un cadavre ayant fait un long séjour dans l’eau après avoir été brûlé et becqueté. De la suie formait des sortes de peintures de guerre improvisées sur ses pommettes et ses cheveux, lambeaux d’une innocence massacrée, l’œuvre d’une monstrueuse araignée.
Soudain, silence. La mâchoire de Rainer se ferma brutalement sur son rire et sur la vie d’Icesoul.


- Bon, Fuyuki. Que dirais-tu d’un spectacle de (tic nerveux, traits se tordant une milliseconde en expression de colère) « guignol » ?


L’Ice Dragon Slayer n’avait plus rien à faire ici. L’entrain qu’il avait savouré pendant un bref instant s’était envolé, et son goût si particulier avait déjà disparu de sa mémoire. Tout ce que ce petit spectacle lui avait appris n’était autre qu’une confirmation : la puissance était maîtresse de tout. Elle était la clé pour accéder à son but. La Dragon Force… L’apparence draconique de SoulSilver ne quittait pas sa rétine. Ce stade de pouvoir… Il le voulait… Il le voulait… Il le voulait ! La frustration affluait dans ses veines sans qu’il ne s’en rende compte, puis, lâchant un soupir méprisant, il tourna les talons. Ce village paumé ne présentait plus le moindre intérêt à ses yeux.

- T’es bien hautain pour un lâche. « Voir ». C’est la seule chose que tu as faite. Aurais-tu eu peur de la noyade ? Ou de la brûlure, peut-être ? Enfin, comme tu le vois, maintenant, ça risque d’être un peu compliqué pour notre ami Soulsilver de brûler quoi que ce soit, non ? Gehehaha !

La voix désagréable du Sea Dragon Slayer retentit et stoppa Fuyuki dans son avancée. Se retournant de profil, ce dernier toisa son homologue froidement, sans émotion. Haussant un sourcil, le disciple de Freezor tenta de cerner l’objectif dissimulé derrière sa tirade. “Voir”. Evidemment qu’il n’avait fait que “voir”, il était censé faire autre chose ? Avait-il un quelconque intérêt à se lancer dans la bataille ? A bien y réfléchir, sur le moment, il est vrai que le Cursed Ice avait voulu massacrer Draze. Mais cette lubie l’avait quitté depuis. Finalement, Rainer ne faisait que brasser de l’air. S’il le voyait comme un lâche, grand bien lui fasse. Fuyuki n’en avait rien à foutre de ces conneries. Avec une pointe de consternation, le mage aux cheveux blancs regarda les petits jets d’eau arroser le demi-corps du feu Dragon Slayer. Les piques lancées par Akusei au cadavre, il ne les écouta même pas. Le Maëlstrom était puéril. Un pauvre gamin qui se croyait puissant, puisqu’il avait abattu un mage du rang de SoulSilver. Mage, soi dit en passant, mourant. L’Emissaire observait le mage de Thunder Light, riant sans s’arrêter. Rire de quoi ? De qui ? Quelle importance. Pourquoi continuer à le regarder ainsi ? Bonne question. Une intuition qui murmurait qu’Akusei n’allait pas en rester là.

- Bon, Fuyuki. Que dirais-tu d’un spectacle de « guignol » ?

Colère à peine dissimulée. Elle suintait de tous ses pores et même son aura magique semblait vibrer sous son action. Il n’était plus question de fuir le combat. Tourner le dos à l’animal signerait son arrêt de mort. Tranquillement, Icesoul fit complètement face à Akusei. Si d’apparence, il apparaissait comme blasé et pas inquiet pour un sou, intérieurement, il prenait son adversaire très au sérieux. Attendre. Jauger l’opposant. Se préparer à l’offensive.
Enfin, le Sea Dragon Slayer prit une posture de combat. Il s’accroupit, sans toutefois briser le contact visuel, tandis que son corps se recouvrait de filets d’eau semblables à des serpents. Ceux ci se rejoignirent au niveau des mains d’Akusei, jointes devant lui. Pour Fuyuki, cela ne présageait rien de bon. Une attaque de grande envergure lui était destinée. Et à en juger par la diminution de son aura magique…

- Metsuryuu Ougi…

L’Emissaire n’eut pas besoin d’en entendre plus. S’il voulait contrer cette attaque -et espérer s’en sortir-, lui aussi devait sortir le grand jeu. Croisant les bras sur sa poitrine, il concentra sa magie à leur intersection. Ses yeux ne quittaient pas les rubis écumant de rage de son adversaire. Une aura bleu entoura Rainer, tandis qu’une aura blanche entourait Fuyuki. A mesure que l’orbe du Maëlstrom gonflait, les bras du Cursed Ice s’écartaient. Et finalement, les deux Metsuryuu Ougi était prêt. Le disciple de Freezor frappa le sol de son pied droit et écarta les bras d’un mouvement ample. Une vague de glace se matérialisa, mais prit une forme assez… Particulière. En effet, cette technique était censée être lancée sur terrain plat… Pas depuis le haut d’un bâtiment pour abattre un homme au sol. Toutefois, ce n’était pas le but de Fuyuki. Vaincre Akusei ? Qu’est-ce que ça pouvait bien lui apporter ? Il voulait juste contrer son rayon aqueux, qui aurait raison de sa vie s’il ne décampait pas immédiatement.
Ainsi, à peine le “Metsuryuu Ougi, Kodoku Suishou, Kagen no Tsuki” lancé, il forma des ailes de glace dans son dos et, d’un coup de pied, prit son élan pour s’élever hors de portée du trait liquide de son opposant. Néanmoins, le temps qu’il avait gagné n’avait pas été suffisant. En effet, le rayon aqueux de Rainer se força un passage dans le mur de glace de Fuyuki -en train de s’élever- et traversa sa jambe. Heureusement pour lui, le trait passa à côté de l’os. Toutefois, la douleur restait insupportable. Le mage de glace poussa un bref cri torturé, avant qu’une couche de glace se forme sur son mollet pour stopper l’hémorragie. La douleur agitait son sang, qui tambourinait dans sa jambe et sous son crâne. D’une grande inspiration, le disciple de Freezor tenta de se maîtriser. Oui… Il avait connu pire comme souffrance… Instinctivement, il porta la main à son oeil maudit. Non, il ne l’utiliserait pas. Plus jamais. Oui, Fuyuki Icesoul avait peur de cette douleur. La blessure due à l’attaque d’Akusei n’était rien à côté de celle provoquée par sa malédiction. Elle était pourtant présente, mais cependant facile à détourner.
L’Emissaire se tourna vers Akusei, allongé sur le ventre, au sol. Son aura magique était misérable. La commissure des lèvres du maudit se releva légèrement : Il voulait le blesser, lui aussi. Qu’il ne soit pas le seul à souffrir. Inspirant profondément, Fuyuki relâcha son “Kooriryuu no Hôko” sur le Dragon Slayer au sol. Ce n’était pas une attaque mortelle, juste un coup gratuit, destiné à stimuler le système nerveux du mage de Thunder Light. Le souffle gelé s’écrasa contre le dos du Maëlstrom. Et ce fut le noir complet.


Sensation de chaleur. Douleur atténuée. Calme étrange. Fuyuki releva les paupières, et eut toutefois l’impression d’être resté dans un rêve. Une chambre sombre, sobrement décorée, quelque peu familière. Sa chambre à l’auberge. Mais qu’est-ce qu’il foutait là ? Se redressant difficilement, il repoussa la couverture et observa d’un air circonspect le bandage ensanglanté autour de sa jambe blessée. Soudain, la porte s’ouvrit sur le gérant de l’établissement, portant un nécessaire de médecine. Sans dire un mot, il s’approcha du mage noir et entreprit de nettoyer la plaie. La douleur était toujours présente, mais le Cursed Ice ne broncha pas. Méfiant, il scrutait les réactions de son guérisseur. Pourquoi ? Comme pour répondre à sa question muette, l’aubergiste lança :

- Le mage de Thunder Light a disparu. Tout ce que l’on sait, c’est que vous l’avez affronté. Cela nous suffit.

L’Emissaire plissa les yeux sous les conneries que lui débitait l’homme. A en croire ses dires, les habitants de ce village paumé le portaient en héros ? Imbéciles. A peine l’aubergiste eut fini de changer le bandage d’Icesoul que ce dernier sortit du lit et rassembla ses affaires.

- Attendez, vous devriez vous repo-

Il ne put jamais finir sa phrase. Un long pic de glace s’était logé dans sa gorge, tandis qu’un regard froid assistait à son agonie. Le mage aux cheveux de givre s’était déjà bien trop attardé dans ce trou.

- Vous allez ternir ma réputation.

D’un geste ample, il retira son Saiga, provoquant une gerbe de sang. L’aubergiste s’effondra lourdement au sol dans une mare rougeâtre, alors que son protégé quittait son établissement, et son village. Sans un regard en arrière. Le soleil pointait à l’horizon, chassant les ténèbres de la nuit. L’Ice Dragon Slayer bailla : il avait passé une nuit affreuse.


© Aki Epicode




°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°



A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] 983060fuyukiicesoul

A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] 439494userbarfuyuki
A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] Fuyuki10 A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] 813523glacondekusa
Merchiii Namida >w<
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze] Empty

Revenir en haut Aller en bas

A Dragons' Meeting... [Rainer/Fuyu/Draze]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancienne disposition :: Fiore Ouest-