FERMETURE DE TNG
1 mois Rp = 3mois réels
Nous sommes actuellement au mois d'octobre x989, sortez vos manteaux d'automne! Prochain changement de mois en juillet.
Suivez-nous !
Hall of Fame
Résultats Printemps 2017
Arno
Rplayeur
Sky
Floodeuse
Stella
Newbie
Namida
Staffeuse
Flame
Voteuse
Sky
Honneur
RSS
RSS



 

Partagez

Néant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jude Sakkaku

Jude Sakkaku

Féminin Messages : 301
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : Là où ils ne me forceront pas à être, je suppose.

Feuille du Mage
Surnom:
Magie: Runes spé Mémoire
Points de Puissance:
Néant Left_bar_bleue1497/1700Néant Empty_bar_bleue  (1497/1700)


MessageSujet: Néant Néant EmptyMer 21 Aoû 2013 - 15:50





Un saut dans le Néant
Le pouvoir des Ténèbres

Il était tard. Mon pouvoir s'était réveillé, les Ténèbres avaient pris possession de mon corps, mais je les avais accepté. Il m'était à présent impossible de faire marche arrière. J'avais transformé tout mon chagrin et mes douleurs passées en haine et en pouvoir. J'ai passé mes doigts dans l'eau glacé de la fontaine noire. Elle avait dû être très jolie et très plaisante avant, si les hommes ne l'avaient pas détruites lors de leurs querelles inutiles. La pierre était recouverte de lierre et de mousse. L'odeur maléfique qui émanait de ce lieu et avait pris possession de l'onde transparente ne me paraissait plus sale et âcre, elle avait à présent une odeur différente. La mort qui inondait ces lieux était presque agréable.

Je me suis penché au bord de l'onde miroitante. La clairière était illuminée par la pleine lune, et elle se reflétait dans l'eau avec mon image déformée par les vagues. En voyant mon visage, je fus frappé d'une stupeur étrange. Mes cheveux avaient noircis. Ils étaient toujours bruns, mais comme constellé de lignes sombres qui rendaient mes cheveux d'une couleur charbonneuse. Mes yeux paraissaient violets. C'était une jolie couleur, mais c'était dû à l'éclat de la lune et à la magie malsaine qui émanait de ce lieu. Ma peau était pâle, encore plus que d'habitude et des balafres rougeâtres à demi effacées coupaient mon visage. Cela faisait longtemps que je n'avait pas vu mon visage, et j'avais l'impression d'avoir vieilli et mûri. Je n'étais plus un enfant.
Ce qui était le plus frappant dans les traits de ma figure, c'était l'énergie sombre que je sentais au fond de mes yeux, emplie de haine et de cruauté. Cette personnalité inquiétante ne m'avait jamais quitté. Une aura sombre semblait entourer mon corps. Tout ce pouvoir, ces Ténèbres me plaisaient bien au fond.

J'ai contourné la fontaine, le sourire au lèvre. J'ai traversé la forêt, et suis entré dans la bâtisse en pierre. J'ai cherché le mécanisme dans le hall sombre permettant d'ouvrir la Grande porte, à l'aide de mes pouvoirs. J'ai retrouvé la torche qui déclenchait l'ouverture du battant en bois massif. Celui ci s'est ouvert en grinçant, et j'ai pénétré dans la Grande salle de la Guilde. L'aura malsaine était présente, mais ne me dérangeait plus. Il n'y avait presque personne à part un garçon masqué qui a déguerpi à mon approche, et quelques ivrognes qui dormaient. Sans compter les cadavres.
Le silence régnait dans la pièce. Seul le bruit de mes pas résonnait sur les murs. Je me suis dirigé vers le grand escalier de pierre au fond de la salle. Je ne m'y étais jamais aventuré, mais je savais où il menait.

J'ai posé les pieds sur l'une des marches en levant les yeux vers l'étage supérieur. J'étais sur la bonne voie. J'ai continué à gravir les marches, unes à unes, ai franchi un bon nombre de porte d'acier dont j'ai démonté la serrure avec des enchantements, toujours guidé par le flux magique qui se faisait de plus en plus puissant, traversant les étages et défiant toutes les lois de la magie.
La magie noire ne respecte aucune loi...
J'ai gravi un escalier à colimaçon, passé une porte noire, et je suis arrivé devant une porte noire, d'un noir brillant et inquiétant, où était gravé dans le bois des symboles interdits. La magie qui m'avait amenée jusqu'ici était encore plus présente, pesant sur mes épaules, contractant mon cœur et asséchait ma gorge, rien qu'à sa puissance. Et je l'ai reconnu. Ce flux qui m'avait terrorisé toute mon enfance, qui m'avait sans cesse torturé et hanté, que je croyais détruit de mes propres mains était présent, juste devant moi.

Un pouvoir qui appartenait à la personne que je haïssais le plus au monde. Ma haine a repris le dessus, et une envie meurtrière a envahi mon cœur.
J'ai respiré un bon coup, et je me suis préparé à entrer. A peine posé une main sur la porte, que celle ci s'est ouverte, laissant entrevoir une pièce sombre éclairée par des flambeaux. Un rire m'a parvenu du fond de la salle. J'ai fermé les yeux un instant.
Lorsque je les ais réouverts, j'ai franchi le seuil du bureau avec un léger sourire et un air air sûr de moi.

- Bonjour, … Père !

I n'avait pas changé. Le seul qui était différent, c'était moi. J'étais un demi démon qui j’apprêtais à vendre  le reste de son humanité au diable...

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart




Dernière édition par Jude Sakkaku le Sam 21 Sep 2013 - 12:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité


MessageSujet: Re: Néant Néant EmptyVen 13 Sep 2013 - 22:40

 Enfermé dans mon bureau, j’étudiais à nouveau les dossiers de quatre de mes anciens sujets d’expérimentation : V17V21, 30nʢ, 13L1Vᴚ et nhᴚ. M’amusant des coïncidences ayant liés ces quatre sujets, je me remémorai comment j’avais extrait les pouvoirs de 13L1Vᴚ pour les insérer dans le corps de nhᴚ. Conséquence imprévue : l’âme du premier, liée à ses pouvoirs avait investi en même temps le corps de nhᴚ. Ainsi, nhᴚ développa deux personnalités distinctes, chacune maniant une magie différente mais du même élément. La seule et unique fois où toutes deux furent en symbiose, le déferlement d’énergie qui avait suivi m’avait presque mortellement blessé mais un tel déchainement n’était pas quelque chose de commun pour un gamin de quatre ou cinq ans et cela força 13L1Vᴚ à mettre en sommeil sa personnalité, scellant par là même une bonne partie du potentiel de nhᴚ. Lié à l’époque à ma femme, je fus très clément et bien qu’il ait été dès lors inutile à mon projet, me contentai de le confier à une troupe de mages itinérants. Quelques années plus tard, alors que j’expérimentai quelques une de mes trouvailles sur mon fils, celui-ci s’évada avec un très grand nombre de prisonniers dont V17V21. Mais il du avoir envie de jouer au héros et fut recapturé aussi sec. Cependant, sa captivité fut de courte durée et il s’enfuit de nouveau me blessant à l’épaule avant de s’enfuir.
 
C’est alors que la porte de la guilde s’ouvrit. D’un mouvement leste, je dissimulai tous mes dossiers secrets à leur emplacement normal avant de m’installer tranquillement dans mon fauteuil pour accueillir un Jude en bien piètre état.
 
- Bonjour, … Père ! lança-t-il pensant me berner avec un sourire feint.
 
-Et bien si ce n’est pas l’ingrat. Alors mon petit, tu as besoin d’argent, ou tu viens de te  faire larguer peut être ?
Revenir en haut Aller en bas

Jude Sakkaku

Jude Sakkaku

Féminin Messages : 301
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : Là où ils ne me forceront pas à être, je suppose.

Feuille du Mage
Surnom:
Magie: Runes spé Mémoire
Points de Puissance:
Néant Left_bar_bleue1497/1700Néant Empty_bar_bleue  (1497/1700)


MessageSujet: Re: Néant Néant EmptySam 21 Sep 2013 - 12:52





Un saut dans le Néant
Le pouvoir des Ténèbres


- Et bien si ce n’est pas l’ingrat. Alors mon petit, tu as besoin d’argent, ou tu viens de te  faire larguer peut être ? a-t-il dit d'une voix mielleuse et blasée comme si je n'avais jamais essayé de le tuer et que l'on s'était vu hier.

Il avait beau être mon père, cette voix m’insupportai. Si je n'avais pas besoin de lui, je lui aurais déjà tout fait ravaler. Où j'aurais effacé sa mémoire. J'avais à présent renoncé à l'humanité, je pouvais bien faire ce que je voulais.

En fait... ce qu'il venait de dire était assez juste. Les deux l'étaient même, mais j'étais bien trop fier pour l'avouer. Je me suis approché de son bureau en promenant un regard sur tout les objets étranges disposés sur son bureau : du pendentif lunaire au grimoire interdit en passant par le crâne ensanglanté, il y avait de tout sur son bureau. D'ailleurs, celui ci ne m'inspirait aucune confiance.
Je l'ai imaginé un instant, dévoré par les flammes. Ça faisait du bien.

Minoru était le genre d'homme aveuglé par l'avarice et l’orgueil, rêvant du pouvoir et de la richesse infinie, sacrifiant sa famille pour ses expériences personnelles pouvant lui apporter ce qu'il désirait. A la mort de Maman, j'étais resté seule face à elle, emmitouflée dans ses draps blancs, couchée dans un lit si grand qu'elle paraissait minuscule au milieu de tout ces coussins. Père où était-tu ce jour là ?
J'ai baissé les yeux, des traits obstruant ma vision, signe de fatigue et de lassitude. Qu'on en finisse vite...

- L'argent ne me sert pas, je n'en ai pas vraiment besoin.

Je me suis approché encore, jusqu'à pouvoir planter mes yeux dans ceux de mon paternel et pouvoir y voir ses iris sombres.

- Plus concrètement...

Je me suis installé sans y être convié et ai posé mes coudes sur les accoudoirs en cuir noir.

- Je viens te rendre mon humanité.

Il n'a rien dit, intrigué, attendant je que poursuive. J'ai soutenu son regard avec un air de défi, et un petit sourire.

- En échange, libère le pouvoir démoniaque qui dort en moi depuis toutes ces années...

Il n'avait pas changé. Le seul qui était différent, c'était moi. J'étais un demi démon qui j’apprêtais à vendre  le reste de son humanité au diable...

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité


MessageSujet: Re: Néant Néant EmptySam 23 Nov 2013 - 16:47


 
- Je viens te rendre mon humanité

Alors comme ça,  mon fils avait besoin de moi à ce point. Curieux, j’attendis alors qu’il termine son discours. Avec un sourire provocateur sur le visage, il poursuivit :

- En échange, libère le pouvoir démoniaque qui dort en moi depuis toutes ces années...

 

Ne laissant transparaitre aucune émotion, je ne pus m’empêcher de sourire intérieurement. Cet enfant venait me voir pour m’échanger son humanité contre un pouvoir scellé depuis sa tentative de fuite. Après avoir haussé les épaules, je me levai et ouvrai le second passage secret de mon bureau. Une armoire coulissa, révélant un tunnel creusé avec soin par ma magie et maintenu par ma seule volonté. L’invitant à passer devant moi, je m’adressai alors à lui :

 


-Cette opération n’est pas exempte de souffrance, es-tu certain de vouloir la subir ? La demoiselle en vaut-elle vraiment la peine ?.... Suis-je bête, à cause d’elle, tu as tenté de t’évader, tu as entrainé une évasion massive et tenté de m’assassiner… D’ailleurs tant qu’on en parle, je pense bientôt être tué. Mais ne te fais pas d’illusions, Je n’ai pas l’intention de me laisser faire, mais dans le doute, je ne te demanderai qu’une chose : Mène la vie dure à mon successeur. Prends ça comme ma dernière volonté si ça te chante.



Lorsque j’achevai ma phrase, nous arrivâmes dans l’une de mes salles d’expérimentation. D’un geste péremptoire, je fis comprendre à mon fils qu’il devait s’assoir sur le bloc de pierre trônant au milieu de la pièce. Je me mis alors à la recherche de mon matériel. En effet, pour briser mon sceau, un certain nombre d’objets était nécessaire. Tandis que je me désintéressai de mon fils,  j’orientai mes pensées en direction de ma défunte épouse… «Le passé c’est le passé. Je ne peux plus rien changer. »

Revenir en haut Aller en bas

Jude Sakkaku

Jude Sakkaku

Féminin Messages : 301
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : Là où ils ne me forceront pas à être, je suppose.

Feuille du Mage
Surnom:
Magie: Runes spé Mémoire
Points de Puissance:
Néant Left_bar_bleue1497/1700Néant Empty_bar_bleue  (1497/1700)


MessageSujet: Re: Néant Néant EmptyVen 6 Déc 2013 - 20:22








Père a ouvert un passage dans la bibliothèque.

- Cette opération n’est pas exempte de souffrance, es-tu certain de vouloir la subir ? La demoiselle en vaut-elle vraiment la peine ?.... Suis-je bête, à cause d’elle, tu as tenté de t’évader, tu as entrainé une évasion massive et tenté de m’assassiner… D’ailleurs tant qu’on en parle, je pense bientôt être tué. Mais ne te fais pas d’illusions, Je n’ai pas l’intention de me laisser faire, mais dans le doute, je ne te demanderai qu’une chose : Mène la vie dure à mon successeur. Prends ça comme ma dernière volonté si ça te chante.

Une dernière volonté ? Même si tu ne me l'avais pas demandé, je lui aurais mené la vie dure. J'ai toujours haït cette guilde empreinte de ton souvenir, et même si je suis voué au ténèbres, j'ai toujours ambition de la détruire. Ensuite, je mourrais en paix.

Le sort n'a pas tardé à se déclencher. Les yeux clos, je suis finalement plongée dans un monde de souvenirs mêlés au cauchemar. Le pire est à venir.


- Jude ! Jude !

La lande dans laquelle je me trouvais était balayée par le vent. Les nuages obscurcissaient la journée, les couleurs étaient ternies par la luminosité sombre et pesante. Elle courrait vers moi, les bras ouverts, un rire léger aux lèvres. Elle répétait mon prénom avec chaleur et joie. Je me suis précipité vers elle. Ses yeux pétillaient, sa robe blanche valsait avec les herbes hautes, ses pieds nus foulaient le sol avec joie et grâce.

- Isalia ?

Le sol sous elle s'est dérobé. Elle a poussé un petit cri, et ses bras ont battu l'air à la recherche d'une prise. J'ai tendu mes mains vers elle, mais elles se sont refermées sur le vide. Elle m'a échappé.
Son visage s'est défiguré, elle s'est métamorphosée en une sorte de monstre apocalyptique, tandis qu'elle était aspirée par la terre. Elle a hurlé d'une voix qui ne lui appartenait pas.
Je me suis senti aspiré par l'arrière, et déchiré jusqu'au fond de mes entrailles, la douleur me tenaillait, et je hurlais à m'en arracher les poumons.
Que se passait-il ? C'était sensé être un souvenir enfoui par les années, un beau souvenir d'une journée d'automne que je revivais en sa présence. Que se passait-il !!!?


La douleur s'est estompée.
D'un coup.
Où allais-je à présent ?

- Jude ! Jude !

Encore mon nom dans le néant, mais prononcée par une autre personne. Elle souriait, comme à ses belles années, avant que la maladie ne la ronge et ne défigure son beau visage. Avant qu'elle m'abandonne seule à mon père. Maman...
Nous étions dans un grand, beau, gigantesque jardin. J'ai réussi à l'atteindre avant qu'elle ne soit attirée par du vide où je ne sais quoi, mais son corps a traversé mes bras comme si de rien n'était. Elle eut un sourire triste. Frappé par ce qu'il m'arrivait, je n'ai pas réagi tout de suite.

- Tu n'es pas réelle...

Où suis-je ? Comment suis-je arrivé dans ce monde de souvenir ? Je ne me souvenais de la douleur de tout à l'heure, d'Isalia, mais avant ? Pourquoi étais-je ici ? Je me suis massé les tempes d'un air confus. Ma mère a souri, ses cheveux dorés encadrants son visage voletant autour d'elle.

- Protège la lumière, Jude. Elle dort encore en toi.
- Maman ?


Elle n'était pas sensée dire ça. Son visage est devenu pâle, et elle a commencé à cracher du sang. Elle est tombée à genoux. Je me suis précipité vers elle, en vain, j'étais paralysé. j'ai voulu crier son nom mais pire que tout, à présent je ne pouvais plus rien prononcer. Elle m'a regardé d'un air triste.

- Tu lui as apporté, elle te l'as rendue à nouveau, garde la précieusement.

De quoi parlait-elle ? Maman ! Étais-ce vraiment un rêve ?
Des insectes ont rongé son visage, elle a commencé à se décomposer, tout son corps n'était qu'un amas de chair sans vie.
Je me suis senti transpercé de part en part tandis que les os de Mère partaient en poussière.
Puis plus rien.
Le néant.

© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité


MessageSujet: Re: Néant Néant EmptyJeu 12 Déc 2013 - 23:18



Malgré toute ma bonne volonté, je ne pus m’empêcher de penser à mon épouse… Surtout en ce jour...

« Ma douce Emi, déjà 13 ans que tu nous a quitté Kana…  Non Jude, et moi… Le Destin ou peut être le Hasard avait décidément le sens de l’humour, faire revenir Jude le jour de l’anniversaire de ta mort… Ah ma belle âme, la part de lumière que tu lui avais légué semblait submergée par les ombres… Je ne saurai laisser être réduire à néant l’Héritage que tu avais offert à notre fils… Mais libérer le pouvoir de Kanata reviendrai à souiller ton souvenir… Me parjurerai-je plus encore pour sauver notre fils ? »  Alors que je prenais une caisse de lacryma, la réponse s’imprima en lettres de sang dans mon esprit : « Seulement pour toi Emi… »et plusieurs arguments vinrent étayer mon idée : primo, il était hors de question de souiller la lumière qu’Emi avait offert à Kanata ; secundo, je me savais un sale type. Et quel père voudrait que son fils devienne ce genre d’individu ? Et enfin Tertio, mon orgueil refusait qu’un nouveau rival voit le jour en la personne de mon fils. Souriant intérieurement, je décidai de ne briser qu’une partie du sceau, de quoi lui faire penser que le sceau avait été complétement brisé. Un instant plus tard, j’utilisai mes flammes noire pour tracer un pentacle autour de la table sur laquelle Kanata avait pris place. Ensuite, je disposai cinq lacrymas, de ma fabrication, sur les pointes du pentagramme ; chacun d’eux créa ensuite un cercle magique miniature. De ces cinq  cercles jaillirent cinq rayons noirs qui frappèrent la table de pierre centrale. A ce moment, pour réellement briser le sceau, une goutte de mon sang aurait été nécessaire. Mais à la place, je lançai un anneau en argent dans le cercle. Les lumières s’éteignirent  et Jude s’agita...
 
Quelques instants plus tard, Kanata se tenait assis sur la table de pierre, l’anneau reposant au creux de sa paume. Je lui expliquai alors ce que signifiait cet anneau (ou du moins ce que je voulais qu’il pense) :

-« Kanata, cet anneau représente ton lien avec ton pouvoir. Enfile-le et le sceau se brisera, libérant ton pouvoir enfoui. » bien évidement, ce n’était qu’un effet placebo et seule une moitié de son pouvoir lui serait donné. Mais ça il ne le savait pas. « Bon maintenant je te dis au revoir et à la prochaine Kanata. »

Revenir en haut Aller en bas

Jude Sakkaku

Jude Sakkaku

Féminin Messages : 301
Date d'inscription : 21/10/2012
Localisation : Là où ils ne me forceront pas à être, je suppose.

Feuille du Mage
Surnom:
Magie: Runes spé Mémoire
Points de Puissance:
Néant Left_bar_bleue1497/1700Néant Empty_bar_bleue  (1497/1700)


MessageSujet: Re: Néant Néant EmptyDim 15 Déc 2013 - 19:45





J'ai repris mes esprits. Un objet froid pesait sur ma paume. J'ai ouvert mon poing. Un anneau doré reposait dans ma main. Il semblait... m'appeler.

- Kanata, cet anneau représente ton lien avec ton pouvoir. Enfile-le et le sceau se brisera, libérant ton pouvoir enfoui.

Ainsi, mon pouvoir ne tenait qu'à un petit anneau en or ? Était-ce cela, l'aboutissement du travail de toutes ces années de souffrance que tu m'as faites subir ? J'eus envie de rire. La vie d'un être humain peut être bouleversée par peu de choses.
J'étais un monstre, et lorsque j'enfilerais cet anneau, j'aurais le pouvoir de tuer quiconque s'opposera à moi.
J'ai fait tourner l'anneau entre mes doigts. Devais-je l'enfiler ? Je pourrais ainsi maîtriser mon pouvoir, qui sera devenu plus puissant.
Isalia. Quatre voyelles, deux consonnes, une suite de lettres simples qui revenait à mon esprit. Un prénom, qui évoquait beaucoup pour moi. Isalia.
Je n'aurais pas dû m'en souvenir. Où devrais-je enfiler l'anneau pour l'oublier ? Mais je savais que cela ne changerait rien.
Je me suis levé en glissant l'anneau dans ma poche.

- Au fait... papa. Ne m'appelle plus jamais Kanata, aie-je déclaré d'une voix devenant dure.

Je suis sorti. La prochaine fois que je reviendrais ici, ce bureau ne sera plus qu'un tas de cendres.
© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Néant Néant Empty

Revenir en haut Aller en bas

Néant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancienne disposition :: Akurio-