FERMETURE DE TNG
1 mois Rp = 3mois réels
Nous sommes actuellement au mois d'octobre x989, sortez vos manteaux d'automne! Prochain changement de mois en juillet.
Suivez-nous !
Hall of Fame
Résultats Printemps 2017
Arno
Rplayeur
Sky
Floodeuse
Stella
Newbie
Namida
Staffeuse
Flame
Voteuse
Sky
Honneur
RSS
RSS



 

Partagez

[Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sky Crazy

Sky Crazy

Féminin Messages : 955
Date d'inscription : 12/12/2013
Localisation : au lycée o.o

Feuille du Mage
Surnom: [Diamond]
Magie: Gem Make
Points de Puissance:
[Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky] Left_bar_bleue691/700[Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky] Empty_bar_bleue  (691/700)


MessageSujet: [Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky] [Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky] EmptyDim 3 Mai 2015 - 18:26

Nous étions en février x987, le temps était encore frai à cause de la saison hivernale. La fraîcheur du climat n'avait pourtant pas empêché une jeune fille de sortir en chemisier et en jupe. Cette demoiselle aux yeux de la couleur des cieux se diriger vers un grand bâtiment.
Bien que son apparence ne le laisser pas voir, cette jeune fille était en réalité une mage, en apprentissage, à la célèbre guilde de Fairy Tail qui resplandissait de vie depuis lus de 200 ans. La Gem Makeuse entra donc dans le QG des fées, qui était comme à son habitude, assez agité, vivant et bruyant. Sky slaloma entre les tables, esquivant des tabouret lancer et des coups de poings perdues dans ce chaos, la mage était maintenant habitué à esquiver les attaques surprise de ses nakamas, ci bien que des fois elle penser que le fait de survivre plus de 10 minutes dans ce temple de la baston relever du miracle ou d'un entraînement intensif. La bleue parvient enfin à arriver au tableau d'affichage de la guilde, tableau où sont affiché les missions proposée aux mages.
La jeune fée regarda attentivement chaque manuscrit avant de brusquement se figer, un parchemin retient étrangement son attention. Normal étant donné que la requête venait de la guilde elle même, il s'agissait de bien montrer à un groupe d'imposteurs, qui semblait utiliser la renommé de Fairy Tail leurs profits en se prétendant être l'élite des fées, à qui ils avaient affaire. Les yeux de l'apprentie se mirent à s'enflammer, elle attrapa le document et fila jusqu'au bar avant de montrer sa feuille à la bar mais présente
-je vais en mission . Déclara la bleu

- tu es sur ? Elle a l'air bien compliqué pour toi ....

- Nan je te jure que je réussirai, bon j'y vais.

L'adolescence ne se rendit pas à son dortoir, depuis qu' elle avait son sac magique elle se baladait constamment avec le nécessaire pour tenir 3-4 jour si elle partait en mission. Arrivée au parc de Magnolia, elle leva les yeux vers une branche d'un arbre et sourit

- tu viens Crystalia? On part en mission.

Une jolie chatte aux longs poils blancs et aux grands yeux bleu clair comme des yeux d'anges bondit de sa cachette et se frotta aux chevilles de sa maîtresse, Crystalia était un chaton normal, que la jeune fille avait adopté et donné le surnom donc sa mère avait attribué quand celle ci était encore vivante et Gem Makeuse de talent spécialisé dans le cristal. L'animal portait un foulard bleu autour de son cou, un petit cristal gravé du nom du familier de la fée y était pendu. 

La mage pris le chemin de la gare en compagnie de son amie à quatre pattes. Fairy Head se trouvait à l'est du royaume, du côté de oak.
Après un certain temps de trajet, l'humaine et le félin arrivèrent à la forêt de kimyora. Elles se dirigèrent entre cette immensité d'arbre avant de tomber sur la bâtisse de la fausse guilde. Un jeune homme qui ne dégageait pas beaucoup d'énergie magique était dehors, la makeuse s' approcha discrètement du mage qui reconnus la marque qui orné sa cuisse. 
-tu es ...
-Diamond Make : Geyser

Le jeune homme ne vus pas la pierre jaillir du sol et se le pris de plein fouet dans le visage, ses pieds de cola du sol et il attends plusieurs mètre plus loin, inconscient. 

-Mais ... Qui es tu toi ? Une fée aucun quête c'est ça ? Fit un second agresseur dans le dos de la Gem Makeuse ayant deviné l'appartenance de la gamine.

Il mis un coups de pied en plein dans le ventre de la jeune mage qui projettée dans sa précédente création. Elle sentis une plait s'ouvrir dans son dos, le mage approcha et commença à s' acharner sur la bleue en lui infligeant des coups en plus écrasant son pied dans l'estomac. 

-Fui ! Hurla la jeune femme
-Parce que t'es pas seule en plus ...

En faite elle pensait au petit animal qu'elle voit caché son une grosse racine d'un arbre. Le membre de Fairy Head sortis une épée, surment en fer, et la leva dans les airs. Si les larmes coulait le long des joues de la demoiselle, c'était en réalité sa volonté de vivre qui remontait à la surface, ses promesses aux morts, à ses amis et à Crystalia...Elle ferma les yeux et murmura 

- Ce n'est pas encore fini ...

Elle crus sentir un mouvement plus loin tandis que l'arme s'abaissait sur elle. La fée rouvris brusquement les yeux, créant en même temps une perche de diamant qui tapa contre l'épée de la fausse fée, la victime et le bourreau se faisaient face, si l'un voulait lui trancher la gorges, elle voulait vivre, bien que ses bras tremblants n'allais pas pouvoir contenir toute l'attaque

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


Nul n'est méchant volontairement


[Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky] 7d2c

De Ten-Nee-Kami-Sama ♥
[Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky] 8275



[Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky] 8c9o  [Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky] Emhi  [Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky] Kn00
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité


MessageSujet: Re: [Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky] [Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky] EmptyMer 6 Mai 2015 - 22:01

Des cris, des explosions, des esclaves forcés à creuser encore et encore pour satisfaire les désirs d'un être sans scrupules. Tel était le menu du cauchemar du jour. J'en faisais souvent ces derniers temps et tous tournaient autour de l'esclavage et de ces bâtiments qui explosaient avec moi dedans. Mais que voulait me dire mon subconscient ? Il n'était pas content de quelque chose ? Monsieur n'était pas satisfait par les choix que j'avais faits par le passé ?

De toute manière, ce qui était fait, était fait et je n'y pouvais rien.

En me réveillant, mes yeux purent reconnaître la chambre d’hôtel que j'avais choisie la veille. Comme prévu, mes paupières étaient lourdes, comme si elles portaient tout le poids des mauvais rêves que je faisais. Mes paupières voulaient souvent rester à moitié ouverte, même si j’essayais de garder un regard vif, mon passé était trop présent pour ces pauvres petites paupières.

Ma corvée matinale débuta ainsi de la même manière qu'hier, avant-hier et avant-avant-hier. Se laver et aller manger. Je détestais ça. Non franchement, ce train-train quotidien m'exaspérait. Je devais me secouer les puces, trois jours d'inaction pour moi, c'était comme rester sous une pluie battante à rouiller pendant trois cents ans ! Une horreur en somme !

Je n'avais pas du tout progressé avec ma nouvelle Guilde. Depuis mon inscription et mon arrestation, il s'était déjà écoulé trois jours. Trois longs et pénibles jours où je me demandais si j'avais vraiment fait le bon choix. J'en étais même venu à me demander si les gens n'allaient pas changer mon surnom. C'était presque comme si je pouvais entendre une menace au loin. Passer de "Iron Leopard" à "Iron Fairy"… Ma virilité allait en prendre un coup.

Au fond, cette pensée idiote n'était qu'un signal d'alerte. Mon cerveau était inactif et il pourrissait à réfléchir sur des âneries. Qu'en avais-je bien à faire de mon surnom ? Rien ? Donc le débat était clos.

Je devais me rendre à l'évidence. Il me fallait une quête. Pendant trois jours, j'avais fui le bâtiment de Fairy Tail. Je trouvai l'ambiance trop joyeuse. Oui, c'était trop joyeux pour moi, je ne me sentais pas de me bagarrer avec des gens qui étaient censés être mes alliés ou même de rire avec eux, pas encore...

Ceci étant dit, je n'en pouvais plus de toujours réfléchir à des trucs inutiles, je n'avais rien appris durant ce petit temps de pause. Ah si, j'avais appris une chose, ne rien faire ne pouvait pas aller dans la même phrase que Zane Highwing.

Après avoir fini ma toilette et m'être vêtu de mes habits habituels, je partis de ma chambre pour aller manger un peu dans le petit restaurant juste en face de l'hôtel. Mon menu ? Un pain au chocolat, un bol de thé, deux couteaux, une fourchette et une petite cuillère. Un mangeur de métal ne pouvait faire autrement que de manger son élément quand il le pouvait. Certes, le serveur n'avait pas l'air ravi de voir la cuillère mâchée et il semblait me demander de l'argent pour avoir osé faire une telle chose.

Un long speech explicatif, quelques blagues pour détendre l'atmosphère et 90 Jewels plus tard, je pus enfin partir en direction de la Guilde pour aller me chercher un petit but momentané.

L'absence de but... Un sujet sensible chez-moi. Certaines personnes pouvaient prendre cela comme une agression personnelle, une vendetta adressée aux sages de la magie qui voulaient constamment voir dans les yeux de la nouvelle génération un but à atteindre. Bon ou mauvais, cela n'avait que peu d'importance, ce qu'ils voulaient, c'était voir tous les humains avec un but pour que ceux-ci puissent s’entre-déchirer dans des batailles sanglantes. J'étais donc une insulte à leurs yeux.
Je pus en rencontrer un, lors d'un mon périple en solitaire. Bon sang, rien que le fait d'y penser était une torture pour mes pauvres tympans. Il se prenait pour un sage l'autre barbu, mais au final, il finit par partir dans un autre village après avoir vu tous ses arguments réduits en miettes par mon ironie légendaire et mes sarcasmes bien placés, choses qui n'avait pas l'air d'être le cas aujourd'hui.

Un mauvais souvenir ? Oui et non. Il n'avait pas besoin de me rabâcher les oreilles avec ses ‘’enseignements’’... Enfin bref. Le passé n'était qu'une grosse réserve d'enseignements, il fallait voir de tout pour parvenir à vaincre de tout. Je l'avais dit au type du Conseil qui m'a interrogé il y a trois jours, l'absence de buts ne pouvaient être que néfaste pour moi, mais ce n'était pas à un barbu de me dire, qui devais être et ce que je devais penser.

Voilà la démonstration de mes pensées. Je me remémorais un passé parfois inutile ou énervant, ce qui finissait par me mettre en rogne. Donc, il était préférable pour moi de passer à la partie présente de l'action.

Je me trouvais désormais devant les portes de la Guilde. Ce fut une véritable épreuve de devoir traverser une rue bondée de monde. Tant que ce n'était pas un combat, les foules me dérangeaient vraiment avec toutes ses personnes réunies au même endroit. Devoir supporter ce genre de choses, ce n'était pas tellement ma tasse de thé, sans mauvais jeux de mots avec mon petit-déjeuner tardif. Bah quoi ? Il n'était pas tellement tard, mais ce n'était pas non plus l'heure de la petite rosée matinale.

Prenant mon courage à deux mains, je posai mes mains sur les deux portes pour les ouvrir, quand finalement, celles-ci s'ouvrirent toutes seules. Enfin, toutes seules, non, une petite fille aux cheveux bleus sortit du bâtiment des fées. Je ne lui accordai pas plus d'importance que ça, même si d'une certaine manière, elle m'avait facilité la tâche en ouvrant à ma place. Pas un regard ni même une parole me fut adressée. Génial ! Pas de bavardages inutiles en vue, une chance pour moi. Je n'étais pas particulièrement bavard, alors, c'était du pain béni pour moi. Au fond, elle ne m'avait certainement pas remarquée, parce qu’elle semblait vraiment pressée.

En entrant, je pus voir un monde dans un chaos plus qu'abominable... Des types qui buvaient joyeusement et d'autres se battant en toute amitié. Heureusement certains restaient calmes, mais ce n'était qu'une petite minorité.

Je n'avais même pas eu le temps de faire trois pas dans le hall que la barmaid m'interpella et comme elle ne se souvenait plus de mon nom, elle m'appela "manteau doré". En m'approchant, elle m'expliqua rapidement que la fille que j'avais croisée en entrant avait peut-être pris une quête trop difficile pour elle. Par simple mesure de sécurité, la jeune femme derrière le comptoir me demanda de la surveiller, précisant qu'un tel acte pouvait m'aider à m'intégrer dans Fairy Tail, surtout si la quête était une réussite.

N'ayant rien à faire et surtout, ayant besoin de dérouiller un peu me fer draconique, j'acceptai la requête de mon interlocutrice sans réel entrain, mais sans vraiment rechigner à le faire.

Evidemment, j'ai dû la retrouver, et même courir pour pouvoir garder un œil sur elle. Cette fille aux cheveux bleus avait failli me semer, et ce, au moins cinq fois, rien que dans Magnolia. Sans compter les fois où je fus forcé de me mettre à l'écart de la foule pour pouvoir me concentrer correctement dans ma filature. Je transpirais à cause de cette marrée d’homo sapiens. Homo sapiens n’était pas une insulte venant de moi, mais un simple moyen de dire "humain" autrement.

Ainsi, je la suivais un peu partout, restant à bonne distance d'elle, trouvant la température un peu trop fraîche pour suivre quelqu'un. Néanmoins, je ne pouvais pas laisser quelqu'un risquer de se faire en sachant parfaitement que je pouvais lui apporter mon aide. Cette barmaid était plus intelligente que prévue... M'avait-elle cernée dès le premier regard ? Si c'était le cas, j'avais de quoi me sentir vexé. Ou alors elle avait juste pris le premier type qui lui tombait sous la main. J’avais déjà compris que je devais la laisser faire jusqu’au moment du danger mortel, mais je trouvais que c’était une certaine perte de temps.

Pour ne pas vous cacher certains détails forts inutiles, nous passâmes par le parc de Magnolia, puis nous nous dirigeâmes vers cette abomination créée par l'homo sapiens : Le Train ! Comment un être vivant, doué d’intelligence pouvait imaginer une telle chose ? Pourquoi avoir créé un engin à problèmes gastriques…? POURQUOI ?!

Bon, je devais admettre que je pouvais m'emporter sur le sujet... Dans tous les cas, j'eus du mal à trouver un moyen de ne pas me faire remarquer. Je définissais important d'aller dans le même Wagon qu'elle. Même si pour cela, je dus supporter la colère d'une dame peu commode que j'avais doublée pour avoir la meilleure place. Dans l'ensemble, je m'étais plus ou moins bien débrouillé.

Après avoir pris un sac en plastique que je savais être plus que nécessaire, je fis en sorte d'être discret et de ne jamais me faire repérer par ma cible. Oui, j’insistais beaucoup sur ce point essentiel. Après quelques minutes d'attente, le train démarra et immédiatement, mon estomac fit des siennes. Mes joues gonflées, des cernes sous les yeux et le sac en plastique devant la bouche, prêt à devoir accomplir sa triste mission, nous partîmes tous ensemble dans un nauséabond voyage rythmé par mes problèmes avec les transports. Mon voisin de voyage était un adolescent qui portait des écouteurs et regardait le paysage filer. Il semblait désespéré à l'idée de devoir voyager avec moi à-côté de lui. Ce qui me désespérait, moi, c'était sa coiffure dressée en ballai brosse et la seule et unique musique qu'il passait en boucle avec un niveau sonore si élevé que je ne donnais pas cher de la vie de ses tympans.

Incroyablement, à force d'entendre cette musique en boucle, je finissais presque par l'apprécier. Les paroles étaient assez simples et je pouvais presque les réciter de mémoire. Le trajet fut assez pénible au début, insupportable au milieu et mémorablement catastrophique à la fin. J'étais si malade que certaines personnes furent forcées de me demander si j'allais bien...

Quand la petite fée bleue sortit du train en compagnie de son chat blanc, je n'avais plus la force d'avancer et je dus faire une pause pour récupérer un peu. Après avoir retrouvé une certaine force physique, je tentai de retrouver celle qui avait réussi à me semer. Décidément, si elle était aussi douée pour me larguer qu'elle l'était au combat, je n'avais aucun souci à me faire pour elle. Au pire son chat pouvait griffer le visage de ses agresseurs... Hmm, pour en revenir à mes péripéties, où en étais... Ah ! Après avoir récupéré un minimum, je fis en sorte d'interroger le plus de monde possible pour retrouver la trace de la gamine. Ce fut compliqué, mais avec un peu de persuasion Tetsuryûkon-ique, tout était possible !

L'aventurière avait été vue pour la dernière fois à l'entrée de la forêt de Kimiyona. Essayant de faire mon possible pour la trouver, j'en profitais pour manger quelques barres en fer que j'avais pris à certaines personnes que j'avais Tetsuryûkon-iquement persuadées.

Après une recherche qui me sembla presque interminable... Je pus retrouver le chat. Non, je ne plaisantais pas, ce fut le chat qui me mit sur la piste. Un miaulement ridiculement normal qui me mit la puce à l'oreille. Une chance que toutes les barres avaient désormais une place dans mon estomac précédemment vidé, parce que j'allais avoir besoin de magie, de beaucoup, beaucoup de magie.

Cette folle à la couleur capillaire plus assez singulière n'avait rien trouvé de plus intelligent que de combattre une Guilde complète, seule. Comment le savais-je ? J'étais un Dragon Slayer, mon instinct était donc supérieur à celui des autres mages... Non, plus sérieusement, les indices étaient si flagrants que la réponse était évidente. Qu’avait-on sous la main ? Une grosse baraque en bois avec marqué "Fairy Head" en gros sur la façade, un mec au sol, une colonne de pierre transparente en plein milieu de la petite zone déboisée entourant cette Guilde. Pour finir, nous avions un mage avec une épée entre les mains, qui semblait impatient d'en découdre avec la fille que je devais protéger.

Un protecteur en retard était un protecteur qui... Avait une classe sans limite ! Le truc était d'arriver juste entre le moment où c'était fichu et le moment où elle allait lâcher. J'étais plus secoué par mon voyage en train que ce que j'imaginais...

Le temps des blagues futiles terminées, je ne perdis pas plus de temps et je recouvris mon poing gauche de mon cher fer, lui donnant l'aspect d'un pilier de métal cylindrique. A la seconde même où je pensais être prêt, je bondis le plus près possible de l'homme à l'épée. Mon "Tetsuryûkon" entourant mon bras gauche commença à s'allonger pour finalement frapper le visage de l'épéiste en plein visage.

Etait-ce la fin de mon assaut vengeur ? Bien sûr... Que non ! Affichant un sourire satisfait sur mon visage, je fis permuter mon pilier en une épée échancrée des deux côtés du tranchant de l'arme. Mon "Tetsuryûken" était prêt pour la bataille et moi aussi. Je courus vers l'adversaire de la mage de Fairy tail, ce même adversaire n'avait pas encore dit son dernier mot et dans un excès de rage, il se releva, fit disparaître son épée pour faire apparaître une grosse hache à double tête. Son arme était lourde et il avait besoin de ses deux bras pour la manier. Courant à son tour vers moi, il prépara une attaque descendante en visant le sommet de mon crâne. Je sautai vers ma droite pour échapper à son attaque, mais je plaçai le tranchant de mon arme magique juste dans la trajectoire de la sienne. Le choc fut à sens unique. Sa hache tapa mon épée, il voulait certainement me la briser, et cette dernière fut poussée vers le sol, mais en tournant sur moi-même au moment où les deux armes s'entrechoquèrent, je pus tirer parti de la force de mon ennemi et ainsi donner plus de vitesse à ma propre technique. Mon but n'était pas de le tuer, mais je pouvais bien le priver d'un membre. Il ne voulait pas l'user pour faire le bien ? Il frappait les jeunes filles innocentes ? Bien ! Il pouvait dire adieu à une partie de son bras droit.

Dans un cri de douleur, il exprima des sensations que je n'avais vraiment pas envie d'entendre. Du revers du plat de ma lame, je frappai son visage, le faisant ainsi reculer de quelques pas, avant de voir ce dernier ne chuter sur son modeste séant. D'un coup de pied dans le menton, dont la puissance était dosée pour l’assommer, je mis fin à ses souffrances. Une fin qui n'était que momentanée pour lui.

Après avoir entendu les cris du mage précédemment assommé, trois personnes sortirent de la grande maison en bois.

Hey petite, si tu peux te lever, prends ton chat et dégage de là. Dis-je calmement à ma collègue de Guilde.

Je fis une petite pause pour afficher un sourire presque sadique en direction des trois mecs qui venaient de sortir.

Ca va barder dans peu de temps, alors je te conseille de te tirer, si tu ne peux pas, alors je me contenterai de tenir la position.

Je tournai mon visage vers elle l’espace d’un instant, avec un petit sourire gentil. Mais celui-ci redevint rapidement le sourire sadique que je faisais juste avant. J’étais doué pour modifier mon sourire, non ?

J'annulai mon épée de fer, préférant faire des tests sur ces trois-là sans avoir de techniques d’actives. Je ne voulais pas me battre sans au moins savoir qui ils étaient et surtout ce qu'ils avaient dans le ventre. La connaissance, la véritable arme ultime de ce monde, le problème était que je ne savais rien d'eux, donc j'étais assez mal placé pour prédire la suite des événements. Ceci dit, en tant que Dragon Slayer j'avais un instinct assez développé, même si j'ignorais volontairement ce qu’il me disait. Je l’ignorais, car je ne lui obéissais pas, mais j’écoutais ce qu’il avait à me dire, et là il me disait quelque chose qu'il ne m'avait pas dit depuis longtemps : "Fais gaffe, là, tu vas vraiment y passer". Ma réponse ? "Je tabasse ces membres de Guilde et on en reparle".

Je ne savais pas pourquoi la petite voulait se battre, mais je savais pertinemment que ces fées-bis n'allaient pas nous laisser gentiment partir. Alors pourquoi ne pas discuter ? Parce que je n'avais pas de temps à perdre avec les blablas habituels. Ils voulaient se taper la causette avec moi ? Alors ils devaient le faire dans le langage international du poing dans la tronche !

Les trois hommes se mirent à courir vers moi avec une farouche volonté de me faire comprendre qu’il n’était pas content. Un homme grand avec de longs cheveux verts, un homme tout aussi grand, mais avec des cheveux courts et blonds et un homme plus petit aux cheveux bleus, avec des lunettes et un odachi à la main. La triplette des éclaireurs !

Tch, je sens que ça va être amusant... ironisais-je en sortant l'un de mes katanas.

Je restais immobile, je voulais les laisser venir et me battre en retournant la puissance de leurs coups contre eux !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Sky Crazy

Sky Crazy

Féminin Messages : 955
Date d'inscription : 12/12/2013
Localisation : au lycée o.o

Feuille du Mage
Surnom: [Diamond]
Magie: Gem Make
Points de Puissance:
[Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky] Left_bar_bleue691/700[Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky] Empty_bar_bleue  (691/700)


MessageSujet: Re: [Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky] [Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky] EmptyDim 7 Juin 2015 - 12:08

Le diamant vola dans les airs, la jeune fille se sentait perdu quand d'un coup elle vis une sorte de forme noire, ou gris foncé, percutant le visage de son agresseur ... les larme commence à lui monter au yeux, elle pleure, un souvenir trop douloureux encore, elle revois une forme noire la protéger, elle sent encore la patte du Grand Méchant Loup qui la poussait pour la sortir de la zone dangereuse .
Son esprit redescendant doucement , elle sécha ses larmes qui noient presque ses joues. Elle ne laissera plus personne mourir pour elle. Son protecteur , elle ne le connaît pas cette fois ...  Elle le vois se battre contre l'homme quand ses souvenir remonte encore.
Flash Back:

C'était trois jours plus tôt, la gamine était assise au comptoir de sa guilde, accoté d'un de ses nakama qui devait  la garder. Pourquoi ? car la jeune fille était couverte de bandage, sur les bras, les jambes et un plus grand encore dans son dos; sa guilde craignait que la jeune tête brûlée ne veuille partir en mission malgré toute les interdictions qu'on lui imposait le temps de sa guérison.
  
-Mais je veux partir en mission, je veux bouger, il y a plein de mission intéressante ! Chouina l'adolescente.
-Non
-J'y vais quand même !
-Tu bouge pas ... tu veux que je te raconte des ... rumeurs ?
  
La jeune fille n’était pas friante de ragots mais elle accepta, elle aimait tout de même savoir ce qu'il ce passait dans sa guilde et connaitre les choses qui ce dérouler dans le "monde des mages".
  
-  Ok ... aujourd'hui il y a eu un nouveau ...
- Passionnant
-... Et il est assez connus .. l'Iron Léopard je crois
-Il ressemble à quoi ?
-Il a un manteau dorée
-Il est où ?
- Au poste de police.
-Pourquoi ?
-Il est accuse d'avoir volé un sac alors qu'il aidé une vielle.
-Une DAME!
-Ouais Ouais...
-Et ...
-C'est fini, je t'ai tout dis .
-J’aimerais bien le rencontrer ...
-Maintenant tu arrête de gesticuler
  
Elle soupira un peu avant de boire la bouteille de lait qui était devant elle et de s'assoupir.
  
Fin du Flash Back
  
Quand elle revint à elle, c'est la voix de l'homme qu'elle supposé à présent être l' "Iron Léopard" Il avait une voix calme, une voix d’adolescent.
   
-Hey petite, si tu peux te lever, prends ton chat et dégage de là.
  
 En levant les yeux, elle vis un home, un quart de son bras en moins, elle retena son cris d'éffroye, Crystallia venait de bondir sur son épaule
  
-Ca va barder dans peu de temps, alors je te conseille de te tirer, si tu ne peux pas, alors je me contenterai de tenir la position. 
  
Il se tourna vers elle, un regard gentil sur son visage, ses cheveux mi-long châtain; ses yeux de couleur claires. Il lui proposer de la protéger, et cela lui fis couler une nouvelle larme , une seule, sous son oeil droit jusqu'à ce qu'elle tombe sur la marque bleu de sa cuisse . Ses yeux et sa bouche prirent une expression de sadisme qui donna froid dans le dos à la jeune demoiselle
3 homme commencèrent à arriver dans la direction des deux fées, la plus jeune commença à se relever en sentant le sang couler dans son dos et coller son vêtement, elle sentait que son immense plaie c'état rouverte. 
  
-Tch, je sens que ça va être amusant... 
   
Tandis qu'il était immobile, attendant que les agresseur se rapprochent, elle soupira, réfléchissant, allait-elle fuir, laissant seul son pseudo-nakama? Ou allait-elle l'aider ?
Avant d'avoir sa réponse elle sentit son familier bondir de son épaule et se précipité contre les 3 humains. La Gem Makeuse se releva, paniqué, elle décida de sauver son amie et d'aider l'homme au manteau brillant.
  
-Pyrite Make : Disk
   
Un disque en pierre noir, parsemé de point dorée de créât entre ses doigts, elle n'utiliser pas souvent cette pierre mais aujourd'hui c'était différent.Elle le lança, il ce planta légèrement dans le cou d'un des homme qui était à deux doigt de trancher le chat en deux. Les yeux du mage tourna plusieurs fois dans ses orbite avant qu'il ne écrase au sol, la bleue s'étais précipité , saisit le chaton au vol et rematérialisa une barre en diamant, l'homme plonger dans la folie se roulait par terre en pleurant et rigolant en même temps... effrayant pour ce qui ne connaisse pas la raison de cette attitude ... un des deux autres essaye de l’attraper mais elle planta sa barre dans le sol, s'appuya en tourna en lui enfonçant la plante d'un pied dans l'estomac et l'autre dans la figure, il recula, repousser par le dernier mouvement de l'apprentie qui rejoignit son collègue :
  
-Je sais pas qui tu es, je pense l'Iron Léopard, mais bon, merci ... et sache que je compte pas déserté
  
Elle l'avait dis au jeune homme avec un regard et un sourire doux, tandis que l’animal miauler comme pour parler en bondissant sur l'épaule de sa maîtresse 
  
-Je suis Sky, Sky Crazy et voila Crystalia si ça t’intéresse. dit la jeune mage 
  
Elle se repositionna pour pouvoir se défendre plus facilement,  et se tenir prête à un nouvelle assaut pendant que le premiers sortait peu à peu de sa folie et l'autre se relever pour ce placer aux coté de leur ami.

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


Nul n'est méchant volontairement


[Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky] 7d2c

De Ten-Nee-Kami-Sama ♥
[Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky] 8275



[Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky] 8c9o  [Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky] Emhi  [Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky] Kn00
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Anonymous

Invité


MessageSujet: Re: [Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky] [Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky] EmptySam 11 Juil 2015 - 20:47

Les trois hommes s’avançaient vers nous, montrant dans leur regard une détermination farouche et une soif de vengeance que seule notre défaite pouvait assouvir. Seul le vent osait rajouter plus de tension en faisant danser cheveux et habits. La pression était presque palpable et je pressentais que mon combat allait être plus que compliqué si la petite aux cheveux bleus restait sur le champ de bataille.

Malgré cela, un événement plus que contrariant scella probablement à jamais le destin de cette enfant. Le greffier que je présumais être le sien se précipita vers le trio adverse. Un félin courageux mais suicidaire, n’avais-je pas déjà vu ce genre de comportement chez quelqu’un ?

Devant ce spectacle vaguement familier, la suite pouvait être facilement prévue. La gamine chercha à défendre son ami, au prix de sa propre vie.


-Pyrite Make : Disk

Je vis un disque noir aux paillettes dorées se former dans les mains de la personne que j’étais censé protéger. C’était visuellement assez joli, mais lorsque la création fut lancée tel un frisbee, le pouvoir tranchant de l’arme fut révélé et put ainsi sauver le félin d’un des individus qui était vraisemblablement peu sympathique envers les animaux… En tout cas, celui-là.

Soudain, un comportement étrange se développa chez le blessé. Il commença à pleurer, à rire, à perdre peu à peu sa raison, si tenté qu’il en eut une un jour. Finalement, ce délire interne se termina par la chute de la victime. La petite fille courut afin de récupérer son animal de compagnie.

Grâce à sa magie, elle matérialisa une barre de diamant qu’elle utilisa de manière surprenante sur les deux hommes encore debout. Son agilité et sa souplesse pouvaient en surprendre plus d’un et je fus malheureusement dans ce cas. A la regarder comme si elle était un extra-terrestre, j’en avais oublié la base, je devais la défendre, pas la laisser courir au front.

Mon katana encore en main, je commençais à avancer calmement vers le trio. La lame argentée pointant vers l’extérieur, le regard sûr et un petit sourire amusé aux lèvres. La petite se dirigea vers moi accompagnée de la petite bête poilue. Quand elle fut arrivée à ma hauteur, elle me sourit et donna sa réponse quant à ce que je lui avais demandé précédemment.


-Je sais pas qui tu es, je pense l'Iron Léopard, mais bon, merci ... et sache que je compte pas déserté

A la suite de cette remarque, mes sourcils se froncèrent et mon sourire grandit. Je trouvais ça réponse amusante, mais cela impliquait aussi le fait que je devais bosser pour la défendre et la soutenir sans paraître trop protecteur pour ne pas la vexer. Bien, qu’importait les adversaires, rien ne pouvait se mettre en travers de ma route, surtout avec une gamine à ramener entière.

La chatte miaula, introduisant la prochaine prise de parole de la Makeuse.


-Je suis Sky, Sky Crazy et voila Crystalia si ça t’intéresse.

Zane Highwing, répondis-je avec en continuant ma marche alors que la jeune fille semblait s’être immobilisée.

La luminosité semblait vouloir changer au rythme des nuages, passant rapidement d’un soleil brillant à un nuage blanc rendant la scène plus sombre. Avec alternance, luminosité et ombres s’affrontaient dans un duel entre cumulus et éclaircis.

Il était temps de commencer la partie de chasse.

Les deux hommes au sol se relevèrent, l’un semblait avoir encore mal et l’autre semblait encore rire et pleurer en même temps, mais dans une moindre mesure. Eux deux n’éveillaient pas mon instinct au combien sous-utilisé, ce qui m’inquiétait plus en revanche, c’était le troisième, celui qui ne s’en était pas pris au chat.

Son armure était dorée, brillante comme un soleil, ses cheveux étaient longs et verts, son regard glacial lui donnait un aspect presque effrayant pour quelqu’un de normal. En me voyant approcher de trop près, il se plaça devant ses deux acolytes, croisa les bras et m’attendit, me défiant ouvertement du regard.

A ce défi, mes yeux répondirent par le même message : « Ramène-toi, le doré. »

Une phrase qui n’était pas audible, mais visible. Le vent comme arbitre, le trio de Fairy Head se prépara à devoir se taper le plat principal.

Lorsque mes pieds franchirent la limite imaginaire que l’homme aux cheveux verts voulait me voir dépasser, celui-ci disparut soudainement, laissant ses deux alliés dans le même état de choc que moi. Le plus étrange était que son odeur n’était pas absente du terrain, au contraire, elle était absolument partout. L’odeur des plantes, des arbres, des individus présents sur le terrain, toutes avaient disparu pour ne laisser place qu’à la sienne et uniquement à la sienne.

Je tournais furtivement mes yeux de droite à gauche et je ne vis rien, pas l’ombre d’une trace de lui, hormis l’olfactive. Le vent semblait se transformer en confusion, l’alternance entre les nuages et les percées à une tentative me rendre épileptique. Et puis toutes ces informations furent réduites en miettes par une information nerveuse extrême. Un coup-de-poing en plein visage.

En temps normal, ce genre d’attaque n’était pas très efficace contre moi, mais ce coup me faisait un mal de chien. Je sentais toute ma joue gauche, les dents, la moindre ramification nerveuse de la zone. Un simple coup m’avait forcé à lâcher mon épée et tenir la zone de l’impact à deux mains, le dos plié par la douleur. Un deuxième coup, un coup de genou en plein nez et me fit tomber à la renverse, mais c’était plus moi qui tombait par la douleur que par la puissance du coup. J’en hurlais de douleur. Toutes ces sensations, celle de la terre, de l’herbe du vent, de mes vêtements, tout était aussi désagréable qu’une râpe à fromage que l’on me passait dessus à grande vitesse sur l’ensemble de mon corps.

Au fur et à mesure que les secondes passaient, la douleur amplifiaient et ma colère avec. J’avais déjà ressenti ça par le passé, cette haine face à la douleur physique, un moyen de lutter contre le handicap par une augmentation de la volonté, non pas de vaincre, pas d’exterminer l’adversaire.

Les deux hommes se dirigeaient vers moi avec l’intention de participer au combat, ou plus exactement, de faire en sorte de m’acculer sous la douleur. L’un commença à lever le pied pour m’envoyer un coup dans l’estomac, tandis que l’autre se ravisa.

Celui qui s’était pris le disque décida de ne pas intervenir, trouvant lâche de s’attaquer à un homme au sol. Il préféra alors se diriger vers celle qui lui avait fait perdre la tête et qui le faisait encore rire et pleurer dans la même mimique.

Et alors que je pensais que la situation ne pouvait pas être pire, une autre personne sortit, son visage recouvert par un masque de théâtre souriant. Le reste de son corps était couvert par un long manteau noir muni d’une capuche mis sur sa tête.


-Alors Petit Léopard, est-ce que tu ressens tout le mal que tu as infligé à mon ami ? Lui couper le bras était une grossière erreur et je vais t’enseigner à t’en prendre à plus faible que toi.

Il avait beau parler l’autre abruti, je commençais à en avoir sérieusement ma claque de toutes ses âneries d’Homos Sapiens. Ce fut donc grâce à cette pensée qu’une idée me vient en tête. Et si je dépassais le quota de douleur autorisé par mon organisme, mais de ma propre volonté ? Au moment où le coup de pied m’écrasa l’estomac, je me retournais soudainement, mais pas pour esquiver, mais pour frapper le sol. Oui, mon adorable main gauche frappa avec violence le sol pour générer sur une surcharge nerveuse si violente qu’elle put éclipser tout le reste l’espace d’un court instant. Un instant, voilà qui était plus que suffisant pour recouvrir mon poing droit de fer et de le transformer en un marteau.

-Tetsuryû no Tettsui !

Dans un incroyable élan de courage et de douleur alimentant une haine farouche, je pus asséner un coup de marteau descendant à la tête de l’homme m’ayant frappé en dernier. L’homme à l’armure se plaça alors derrière moi et contre toute attente, il fit s’arrêter la douleur. Mieux que ça, il m’enleva littéralement mon sens du toucher.

Je ne ressentais plus mon corps, plus la douleur, rien. Je voyais bien, entendait bien, sentait bien, goûtais bien… ? Mais plus de tactile. C’est alors que le mage des sens me fit une remarque particulièrement bien placée pour profiter au mieux de l’effet de surprise :


Alors ? Elle est où ta douleur maintenant ? Vois l’immensité de ma clémence ! Je te retire cette épine qu’est la douleur du pied qu’est ton corps. Mais maintenant… Dis-moi… Respires-tu encore ? Sens-tu toujours ton cœur battre dans ta poitr…


Le pauvre vert ne put terminer sa phrase, car il fut soudain comme… Paralysé ? Et c’était lui qui me parlait de ressentir les choses ? Il devait aller voir un kiné’ après être passé prendre un cours sur l’honneur.

L’homme à la capuche et au masque s’était placé derrière son collègue de guilde et lui avait pris l’épaule. La paralysie était due à la magie ou à une simple peur ?


Alexis, combien de fois devrais-je te le dire… Si tu dois vaincre quelqu’un, fais-le vite. Maintenant que tu t’es bien amusé, laisse-moi prendre la relève.

De mon marteau, je tentais une attaque sur le type au masque, un simple coup latéral de droite à gauche. Celui-ci se baissa pour esquiver d’un coup-de-poing, il me frappa au flanc. C’était comme si l’intégralité de la zone touchée refusait de bouger. Mais où étais-je tombé, dans la parade des lâches ?

Le seul point positif, fut le retour de mes sensations normales. L’autre à l’armure devait maintenir un certain contrôle qu’il avait dû retirer à la demande de son allié. Je ne pouvais plus bouger l’une zone les plus importantes dans un combat, le buste. Mes options en devenaient ainsi limitées à deux choses, me défendre ou me rendre. La deuxième option n’était qu’une simple idée fugace. La deuxième en revanche m’attirait énormément.

Le type que j’avais frappé d’un coup de marteau était, à mon grand étonnement, encore en état de bouger et de combattre, ce qu’il me fit comprendre en passant ses bras sous mes aisselles, afin de bloquer mes déplacements.


Hmph…

Préparant un nouveau coup de poing, l’homme au visage dissimulé semblait certain d’en finir avec moi grâce à son prochain coup. Ils me croyaient handicaper du ciboulot ces deux-là ou quoi ? Mon marteau ne pouvait certes pas prendre beaucoup d’ampleur, mais il pouvait toujours frapper ou bloquer. Le mage derrière moi ne faisait que bloquer mes déplacements, pas bloquer mes mouvements. Ainsi au moment de lancer son attaque, le masqué dû frapper de son poing nu le marteau. Mais au moment où je crus le choc imminent, ce dernier cessa son coup et par une rotation de son corps, il frappa du pied mon marteau et lança son attaque initiale en visant ma poitrine.

Je devais reconnaître que j’avais peut-être un peu sous-estimé cette guilde. Ils n’étaient certes pas très forts de ce que j’avais pu voir, mais ils étaient particulièrement doués pour entraver l’ennemi.

Avais-je donc dit mon dernier mot ? Absolument… Pas ! J’étais plus déterminé encore. Et lorsque le poing fut assez prêt, je me laissai soudainement tomber, usant de tout mon poids pour entraîner celui qui me bloquait avec moi. Et ce fut ainsi que le coup-de-poing toucha la tête du mage qui me retenait et non ma poitrine. Je n’étais pas sorti d’affaire pour autant.

Certes, mon flanc semblait vouloir revenir dans son état normal, mais il refusait toujours de bouger malgré l’amélioration. De l’autre côté, le ‘’cheveux verts’’ s’était aussi, en partie, débarrassé de son entrave.

Ce combat s’annonçait long et difficile… Très difficile.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky] [Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky] Empty

Revenir en haut Aller en bas

[Abandonnée]Une histoire sans queue ni tête [PV : Zane/Sky]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancienne disposition :: Fiore Ouest-