FERMETURE DE TNG
1 mois Rp = 3mois réels
Nous sommes actuellement au mois d'octobre x989, sortez vos manteaux d'automne! Prochain changement de mois en juillet.
Suivez-nous !
Hall of Fame
Résultats Printemps 2017
Arno
Rplayeur
Sky
Floodeuse
Stella
Newbie
Namida
Staffeuse
Flame
Voteuse
Sky
Honneur
RSS
RSS



 

Partagez| .

Agent double (suite) : Le marché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Agent double (suite) : Le marché Lun 30 Déc 2013 - 16:12





- Ce soir, après l'entraînement, avait-elle répondu à mi-voix. As-tu d'autres questions ? 

- Vouvoie-moi tant que tu ne fais partie de ma guilde, avais-je répondu sèchement en dégageant mon bras. 

Elle avait paru vexée. Oh oui, je savais qu'après ces paroles elle avait eu envie de retirer son engagement. Mais elle n'avait rien pu faire. Elle avait besoin de cet entraînement.
Heaven avait serré les poings. Ces petits poings qui devaient bien souvent être refermés sur la garde d'un sabre. Elle avait grimacé de frustration et s'était retournée de nouveau vers la mer. Eh bien... Cela devait être rare que quelqu'un réagisse négativement à ses minauderies, ses faux-semblants.

- Non je n'ai pas d'autres questions. Une me suffira ce soir, je tiens à mon sommeil, avais-je raillé.

Pas de réaction. Les vagues, le vent. La jeune femme avait demeuré, de dos, seule face à l'infini. Une peinture romantique...  Le Voyageur contemplant une mer de nuages renommé en L’intrigante contemplant la mer...

- On se retrouve tout à l'heure, attention à ne pas tomber..., avais-je lâché en me détournant.
 
~~~


Seize heures pile. Wave Stream. La salle d'entraînement. 
J'étais assis sur les gradins, derrière l'écran magique, attendant Heaven. La porte grinça et un j'entendis des pas descendant les escaliers.
Je me retournai.
Ce n'était pas Heaven. 
Alysée Ironsky, mage de rang S faisait de grands bonds pour arriver jusqu'à moi. Je poussai un long soupir.

- Que fais-tu là, maître?


- Je te retourne la question. On ne te vois plus par ici..., éludai-je.


La jeune femme sembla franchement gênée. Elle rougit, sourit et se gratta la nuque.


- Bah! C'est pas grave... T'as le rang S après tout... Les missions sont plus dures... C'est parce que t'as du mal que tu reviens pas? ricanai-je.


Son regard changea et elle prit un air de défi, des étincelles dans les yeux. On pouvait presque sentir la puissance faire vibrer l'air autour d'elle.
Je fis un geste de la main.


- Je te montre? J'ai n'en n'est jamais eu l'occasion..., fit-elle en me faisant glisser sur le banc par la force de la pensée.

Les rudiments de télékinésie que j'avais suffirent à stopper ma glissade.

- Plus tard... Je ne suis pas d'humeur. Et j'attends déjà quelqu'un.


A ce moment là, la porte s'ouvrit de nouveau et Heaven, changée et bien plus fraîche que dans la matinée s'engouffra dans la salle.


- Je vois..., grommela Alysée.


Elle remonta et fusilla Heaven du regard en la croisant dans l'escalier. Cette dernière afficha un sourire enfantin.
Je me levai, m'étirai et ouvris une brèche dans l'écran magique.

- Après toi, dis-je poliment en m'inclinant. Je suis un gentleman..., ironisai-je.


La manipulatrice entra donc la première. Je la suivis de près et refermai la barrière qui ondula légèrement, comme un membrane tendu que l'on aurait tapoté.
La salle d'entraînement de la guilde Wave Stream se présentait comme cela : tout d'abord, les murs étaient amovibles. A la manière de certaines vitres, on pouvait les abaisser et ainsi agrandir l'espace. Il y avait donc l'arène rectangulaire (ressemblant plus à un stade) au centre, les gradins pour les curieux, un MPF très coûteux dont le record est attribué à... Moi, suivi de Louan et Damon. Ren, malgré le fait qu'il soit mon meilleur élément n'est pas un mage comptant sur sa puissance brute. 
On trouve également tout un tas d'objets divers, comme une sorte de "bulle" où sont créés des hologrammes hostiles pour un entraînement plus réaliste, des mannequins très résistants et caetera. 
L'ambiance est plutôt moderne dans les tons noirs et bleu électrique...
Je présentai tout cela à Heaven, en détaillant au maximum chaque fois que cela était possible.
Quand ce fut fini, je lui sourit.

- Alors, par où commençons-nous? 

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Agent double (suite) : Le marché Ven 3 Jan 2014 - 18:57




Mon oncle... Viendras le jour où je te tuerais. Ma lame passeras au travers de ton corps, et ce jour là, je serais à nouveau reine. La paix régnera. Tu regretteras ce jour maudit où tu as eu la folie de t'emparer du trône...
L'immensité bleue azur. Le sourire, ton sourire Natahara. Il l'a brisé à jamais. Il t'a tué, t'as réduit à la poussière, aux cendres de ce monde. Je te vengerais.

Mes poings se sont serrés et j'ai contemplé l'horizon. Le maître à dit quelque chose, mais quoi qu'il se passe, quoi qu'il en soit, personne à part moi ne pourras me ramener mon royaume.


Seize heures dix. Je passe la porte de la salle d'entrainement. La tête ailleurs. Quelques heures auparavant, j'avais découvert avec effroi la mort de Minoru Takuma, chef de Dark Dragon. Il fallait que j'en avertisses le maître, mais mon entraînement passait d'abord.
Ce que j'avais découvert là-bas m'horrifiait. Pire que tout, mon sixième sens ne m'avait pas averti de ce futur. Et même en me rendant là-bas, rien n'a déclenché mon pouvoir pour me mettre sur la voie.
J'avais longtemps erré dans la forêt noire, avant de prendre un train pour Cliver. Juste à temps.

J'étais entrée distraitement dans la salle d'entrainement. Avec quelques minutes de retard. Le maître, bien à l'heure, m'y attendais. je me souvenais vaguement d'Alysée I, qui d'après mon dossier avait passé deux semaines en prison après avoir causé des soucis au conseil pour avoir détruit à moitié la ville d'Onibus lors d'un combat contre une rivale de Fairy Tail, qui avait elle aussi finit en taule avec travaux forcés.
Elle m'avait lancé un regard noir avant de s'en aller. Pourquoi ? Je n'avait pas la tête à ça.
J'ai vaguement retenu les explications du maître sur les objets qui me paraissaient intéressants.
Une image occupait tout mon esprit, frappante, mauvaise. Elen frappant le garçon - blond, je me souviens à présent. Il m'avait marqué car il ressemblait à Natahara; j'avais peu d'informations sur lui mais à l'heure qu'il était il était soi mort soi pas loin - qui ne pouvait pas se défendre. Qu'avait il fait pour mériter cela ? Il s'était opposé au rang SS ? Il était trop faible ? Même noire, était-ce cela une guilde ?

- Alors, par où commençons-nous?

La voix tonitruante du maître a résonné dans la salle d'entrainement. Reprenant peu à peu mes esprits, j'ai mis quelques secondes à réagir, puis à répondre.
J'ai cligné des paupières, puis j'ai répondu d'une voix fluette. Le sang emplissait ma vision.

- Euh... Échauffement ?

Les yeux fous de Lastblow. Sa chevelure immaculée, presque attirante, fascinante par sa blancheur.
L'aura de mort.
L'avenir de ce royaume. De ce monde. Qu'adviendra-t-il ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Agent double (suite) : Le marché Ven 10 Jan 2014 - 21:02


- Euh... Échauffement ? fit la jeune femme d'une petite voix aiguë.

  Arquant légèrement un sourcil, surpris de son ton, je la dévisageai quelques instants... Avant de faire volte-face et de montrer la zone de combat.

- Ok... Bon, tout d'abord, je vais t'exposer tes principaux points faibles en tant qu'escrimeuse.

Je fis craquer mais doigts, et retournai la tête vers elle en souriant.

- Allez, amène-toi! Et dégaine ton sabre.

  Je la conduisis donc en plein centre de l'arène et lui demandai de me frapper après avoir moi-même tiré de leur fourreau mes deux lames.
  Je lui demandai de me frapper. Elle s'exécuta, je paradai. Elle recommença, je bloquai son arme une nouvelle fois. Une dizaine d'assauts se déroulèrent ainsi, les coups étaient portés avec l'agilité et la férocité d'un tigre... Mais la technique n'y était pas. Pas assez pour pouvoir me tenir tête du moins.  
  Au fil des bottes, la seule chose qui changeait était la direction du coup de Heaven et l'affaiblissement de son petit sourire.
  Quand elle s'arrêta un instant, essoufflée, je lui montrai comment être le moins prévisible possible, la conseillai sur sa position et lui fis, bien évidemment, quelques blagues mordantes.
Bien évidemment, elle ne réagit pas plus que ça à mes sarcasmes, bien trop fière pour s'énerver.
  Ou bien trop loin pour y penser?

  Une fois cette mise au point faite, je rengainai, vite imité par celle que je pouvais nouvellement (peut être) qualifier d'élève.
Elève...
  La dernière personne que j'avais pris sous mon aile était Damon. Ce p'tit gars était vraiment marrant... Et... Touchant. Etrangement touchant.
  Une sorte de Narcisse au passé tortueux...
  Perdu dans mes pensées, j'eus à peine le temps de la voir bondir silencieusement sur moi tel un chat. Vision périphérique, je t'aime! Sans toi j'aurais fini embroché.
  J'évitai un premier coup sans avoir eu le temps de dégainer, puis, avant qu'elle réarme son bras, je pus exécuter cette action. Rapidement, une sorte de vortex de fer se créa entre nos mains.
  Les lames tourbillonnaient, s'entrechoquaient, glissaient l'une sur l'autre et produisaient un fracas régulier résonnant dans toute la salle.
  Divertissant.

 Décidément elle apprenait vite...
  En même temps, je n'allais pas l'écrabouiller non plus. Une certaine retenue pouvait être sentie dans mes coups... Mais ce n'était pas une grosse retenue.
Le ballet de chair et d'acier dura ainsi  jusqu'à ce que je lève la main.

- Stop! Ca ira.

  Je vis à l'expression de la jeune femme qu'elle avait envie de lâcher un petit commentaire moqueur, du genre "Tu fatigues?" mais étonnamment, elle s'abstint.
  Je la dirigeai vers le Magic Power Finder tout en la félicitant sur sa prise en compte de mes remarques. Le savoir est une arme redoutable... Et elle peut l'assimiler si vite...
  Je serrai définitivement la foudre dans mon poing.
  Une fois devant l'artefact, je lui demandai de lancer un sort visant ce dernier. Une technique moyenne. Ni spécifiquement puissante, ni spécifiquement faible. Elle acquiesca et ses yeux se voilèrent.
J'attendai perplexe, les bras croisés. Rien ne se passait...
Eh bien...

  Quand soudain, sans prévenir, le compteur s'afficha et monta à 2000 tout rond. Mais... Rien ne s'était passé. Heaven... Heaven Yume... Magie...
C'était quoi exactement sa magie?

- Pauvre sphère... Faudra que tu me montre la tête de tes pouvoirs un jour..., déclarai-je. Allez, il est vingt heures, c'est à ton tour de remplir ta part du contrat, ma chère.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Agent double (suite) : Le marché Sam 11 Jan 2014 - 20:19




- Ok... Bon, tout d'abord, je vais t'exposer tes principaux points faibles en tant qu'escrimeuse.

Il tourna sa tête vers moi en souriant. J'étais mal à l'aise. Un regard pesant sur moi. Un regard qui me hantait.
Des yeux rouges, fous. Qui devrais-je tuer en premier ?

- Allez, amène-toi! Et dégaine ton sabre.

Il m'a amené au centre de l'arène. J'ai fait danser mon sabre, ne pensant qu'à l'ennemi que j'allais un jour devoir abattre. La chevelure blanche de Lastblow me hantait, les cheveux immaculés de mon oncle mes dégoûtait.
Ils avaient un point commun. Des cheveux argentés que je rêvais de faire virer au rouge.
Je voulais voir la fin d'une aire de malheur dans deux royaume, je voulais voir leurs regards fous me supplier de les épargner.
La folie, la fatigue, la lassitude, le découragement, l'inquiétude me gagnaient. Comment pourrais-je vaincre deux fléaux, seule ? Avec ma puissance magique aussi faible, sans armée, sans plan ?
Les lames dansaient, s'entrechoquaient. Ce bruit m'avait toujours fascinée, enfant.
J'étais loin de me douter que mon défunt père et mon frère disparu s'entraînaient dans le but de faire verser le sang. Tuer. Se défendre. L'innocente petite fille que j'avais été, fascinée par le monde de dehors, qui rêvait de voir le monde, qui rêvait de savoir manier une épée, avait réalisé ses vœux, mais savait elle que tout cela se passerait ainsi ?
Je savais beaucoup de choses. Plus que je ne voulais l'avouer. Me l'avouer.
Les contes que ma mère m'avait lus avaient un but pour mon futur. Et je le savais.
Au fond, je savais ce qu'ils étaient.

- Stop! Ca ira. à finalement déclaré le maître.

Elen... Elen...! Il fallait que je lui en parles ...!
Il m'a emmené vers la Magic Powder Finder, en me félicitant de les progrès. Si je n'avait pas été aussi préoccupée par ce qu'il se tramait à la guilde noire, j'aurais été fière mais peu de choses me touchaient en ce moment.

Il m'a demandé de lancer un sort moyen sur la boule magique. J'ai rassemblé mon pouvoir, comme si la sphère était un être à amener dans le monde des rêves. J'y ai envoyé ma haine envers mon oncle, ma rancune, mes regrets, mes angoisses, mes sentiments. Tout ce qui m'inquiétait, je l'ai envoyé mentalement sur la boule.
Si je pouvais me débarrasser de tout cela, si le cristal pouvait les stocker en son sein, me libérant de ce fardeau... J'avais trop de mal à assurer.
2000 tout rond.
Quand tout cela sera fini, je pourrait enfin me tracasser pour des problèmes d'habillage. Je pourrais me plaindre, oh, mon pantalon me serre... Il me manque des vêtements pour l'hiver, cette couleurs m'ira t-elle ?
J'aurais aimé naître dans ce pays. N'avoir aucun rapport avec la magie, être une citoyenne libre et heureuse, complexée par ses mensurations, se contentant de fantasmer sur les mages se battant au grand tournoi de la magie. Tout serait plus simple. Rêver.

- Pauvre sphère... Faudra que tu me montre la tête de tes pouvoirs un jour..., déclara-t-il. Allez, il est vingt heures, c'est à ton tour de remplir ta part du contrat, ma chère.

Ma part du contrat. Pourquoi ne naissons nous jamais là où l'on souhaite, avec la vie que l'on souhaite ? Pourquoi les hommes s'entretuent-ils, alors qu'ils veulent tous la même chose, le bonheur ?
Je me suis laissée glisser au sol, contre un mur. J'ai déboutonné le haut de bon débardeur, et j'ai soupiré, dépassée par ce qu'il m'arrivait. J'ai passé une main dans mes cheveux. Mon front était en sueur.
Je me suis tournée vers le maître, lasse de tout cela.

- Le maître de Dark Dragon est mort. Assassiné.

Une nouvelle vision m'a stoppé net.
Un papier au milieu des ruines d'une ville. Un homme. Euphorique.
Une ville souterraine.
Le symbole qui orne la couverture. Je m'en souvient.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Agent double (suite) : Le marché Ven 17 Jan 2014 - 20:48


Comme quelques heures auparavant, Heaven se laissa une nouvelle fois glisser sur un mur en lâchant un profond soupir.
Les scènes se répètent... Et si tout se répétait indéfiniment? Et si la vie n'était qu'une succession des mêmes événements arrangés à une sauce ou à l'autre?
La jeune femme à la peau luisante de sueur, se tourna vers moi et lâcha une pognée de mots qui me fit l'effet d'une véritable bombe.

- Le maître de Dark Dragon est mort. Assassiné.

Le. Maître. De. Dark. Dragon. Est. Mort. Assassiné. Un. Deux. Trois. Quatre. Cinq. Six. Sept.
Sept mots. Le chiffre magique, hein? Fait avéré! Cet ignoble déchêt avait rendu l'âme est tant mieux!
Un sourire de soulagement s'afficha sur mon visage. Une épine retirée de mon pied...
Les scènes se répètent...
Une vision? Ou une réalité?

- Cela va-t-il arriver? Ou est-ce que c'est déjà arrivé?

Tout cela était trop simple. Si on l'avait tué, la rumeur se serait répandue comme une traînée de poudre. Bien trop simple...
Bref, le chef des méchants, ne pouvait pas être mort. Mais le fait de savoir qu'il allait bientôt l'être était réjouissant. Il n'y aurait plus qu'à coincer Celsius, son alliance chamboulée par cet événement.
Alors les questions fondirent sur moi, telles des faucons qui attrapent leur proie qui se croyait en sécurité après s'être cachée dans les fourrés.
Qui aurait pu le tuer? Qui avait la puissance suffisante pour le tuer? Dans quel but? Et cette personne... Était-elle dans le bon camp?
Ainsi, les rapaces se battirent. Qui aurait Aaron? Qui aurait le monopole de sa préoccupation? Quelle question était la plus importante?
Au prix d'un gros effort mental, je décidai de stopper le tourbillon interrogatif et de le focaliser en une seule et même question.

- Qui l'a où va le tuer? Je veux toutes les informations possibles, débitai-je à la vitesse de la lumière.

Alors que je faisais le cent pas en tripotant mes propres mains dans toutes la salle (un comportement qui aurait été tout à fait ridicule dans d'autres circonstances), je remarquai que la magicienne ne me regardai pas. Ses yeux étaient pour la énième fois voilés.
Une énième vision?
En tout cas, ce qu'elle voyait devait être alarmant : la jeune femme tremblait régulièrement... Comme si une bise glaciale s'engouffrait à intervalles réguliers dans la pièce.
Une dizaine de minutes s'écoulèrent pour moi... La perception du temps étant altérée dans les rêves, il en allait sûrement de même pour les visions... Si ça se trouve, pour Heaven une seconde s'était écoulée... Ou bien trois heures.
Pendant mes questionnements temporels, certes d'une importance capitale, la plus mystérieuse de mes membres ouvrit soudain les yeux et me fixa avec ces mêmes yeux, ronds comme des soucoupes. Pour ma part, j'arquai les sourcils l'air de dire "Quoi? Des cornes m'ont poussé sur le front c'est ça?"
Au bout de quelques secondes, ses yeux reprirent leur taille habituelle et, comme si de rien était, secoua la tête.

- Heaven... Tu vas bien? m’inquiétai-je (je me rapprochai d'elle et lui posai une main sur l'épaule) Je te repose mes questions vu que tu as été hum... absente.  Donc, désolé de t'assaillir de questions mais c'est d'une grande importance. Les événements que tu m'as révélé... Sont-ils déjà arrivé, ou vont-t-ils advenir...? Et j'aimerai avoir le maximum d'information sur la personne coupable de l'assassinat de ce détritus de maître...

Eh bien, au moins il n'y avait pas eu de casse avec cette vision-la...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Agent double (suite) : Le marché Ven 24 Jan 2014 - 20:05





- Cela va-t-il arriver? Ou est-ce que c'est déjà arrivé?

Adossée au mur, j'ai gardé le silence. Il faisait soudainement froid dans la pièce. Que s'était il passé en fait ? Y étais-je seulement allée ? J'avais tendance à confondre ce monde avec celui de mes visions, qui me rendaient folle. Mais de toute façon, vu la façon dont Dark Dragon était organisé, il y avait peu de chances pour que la nouvelle puisse se répandre. Lastblow n'aurait pas laissé faire cela. J'avais, je crois, compris d'emblée qui était ce type.
Un meurtrier, tout simplement. Cela résumait en un mot ce qu'était son exécrable vermine. Un homme pouvant tuer sans la moindre once de pitié des amis d'avant, les manipuler à sa guise. Je le haïssais. La lueur de folie dans ses yeux ne me plaisait pas du tout. Ce monde... Courrait à la destruction.
Destruction. Mort.

- Qui l'a où va le tuer? Je veux toutes les informations possibles !

Le maître semblait préoccupé et faisait les cent pas dans la pièce. Mais plus rien ne semblait me toucher. Le froid se renforçait peu à peu. Son étreinte mortelle m'a engloutie.
Destruction. Mort. Le sombre refrain se répète dans ma tête.

***

Qu'est ce que c'est la liberté, Maman ?
La fillette regardait sa mère de ses grands yeux améthystes, en attendant une réponse qui ne viendrait pas.Forge toi ta propre liberté. Devient, soit, reste et demeure libre.
N'était ce pas ce que j'étais ? Être libre était une chose difficile. Tout ces choix, on était libre de les faire, libre de tracer sa propre voie. Nous et nous seuls.
La fillette a rit. Bombardant sa mère de questions, en ce temps ou elles étaient encore heureuses, vivant avec bonheur leur relation mère-fille.
Qui aurait cru que tout cela allait être bouleversé par l'ambition sans limite d'un homme assoiffé de sang ? Plus j'y ai pensé ces derniers temps, plus je me demande ce que j'aurais étée aujourd'hui.
La vision de cette fillette aux cheveux argentés s'est estompée.
Deux portes se sont présentes à moi. Où veut tu aller ? Je savais où menait chacune des deux portes. Une me menait à Fiore, l'autre, chez moi.
Tu n'as pas le droit de reculer avant d'avoir terminé ta mission une fois l'une de ces portes passée.
Que devrais-je faire ?
J'avais découvert moi-même la liberté, mais elle impliquait ses choix douloureux à faire.
Je me suis retrouvée dans une de ces portes, impossible de savoir laquelle.
Un homme avait empoigné un autre individu, et le poignardait sans répit.
Natahara. Gisant dans son propre sang, il mourrait peu à peu.
J'ai hurlé, mais aucun son n'est sorti n'a franchi mes lèvres.
Puis le garçon qui tuait mon défunt compagnon s'est tourné vers moi.
Aaron. Le même air fou et cruel que Lastblow le jour où j'ai appris la mort de Takuma.
Il torturait Natahara, ce dernier se laissant faire.
Arrête ! Aurais-je voulu hurler au maître de Wave Stream. Défends toi ! Aurais-je voulu hurler à Natahara, Tu es plus brave que cela !
Leurs visages se superposaient, jusqu'à ne plus savoir qui tuait qui.
Je me suis retrouvée projetée hors de ma vision. Aaron était devant moi, m'observant avec perplexité. Je l'ai dévisagé longuement. Qu'est ce que cela voulait dire ?
Tu devras faire un choix, et en accepter tout ce qu'il impliquera. Même les pires sacrifices. Les pires visions d'horreur.

- Heaven... Tu vas bien? Je te repose mes questions vu que tu as été hum... absente.  Donc, désolé de t'assaillir de questions mais c'est d'une grande importance. Les événements que tu m'as révélé... Sont-ils déjà arrivé, ou vont-t-ils advenir...? Et j'aimerai avoir le maximum d'information sur la personne coupable de l'assassinat de ce détritus de maître...

Je lui ai lancé un regard déterminé. Quel que soit ce choix  je devrais l'accepter avec force et courage.
Je me suis relevée et l'ai toisé.
Passé, présent, futur ? Quel importance ? Nous sommes poussières, et ce monde un jour redeviendra à ce qu'il a toujours été.

- Lastblow... Elen Lastblow. Des cheveux d'argents, des yeux de sang. Un homme cruel. Si l'on ne fait rien, il détruira ce monde dans le sang auquel il est voué, comme il a tué le maître de sa guilde, comme il tue les faibles de Dark Dragon, dont il est s'est autoproclamé.

J'ai marqué un temps d'arrêt, pour évacuer ma rage et lui laisser imprégner et comprendre la menace de cet homme. Enfin, si on pouvait le considérer comme humain.

- Il nous mènera tous à la destruction. Je t'en supplie, aie-je soufflé. Sauve ce monde.

Ces paroles provenant m'ont étonnée moi même. Je n'avais pas autant de compassion pour Fiore, mais je savais qu'il pouvait, après avoir détruit Fiore, détruire les royaumes environnants.
Mon royaume...
Aaron Groundswell... As tu déjà ressenti le poids d'une aussi grande responsabilité sur tes épaules ? Qu'en feras-tu ? Apprendras-tu a vivre avec, ou le délégueras-tu à ?
Je vis en permanence avec...

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Agent double (suite) : Le marché Sam 1 Fév 2014 - 14:54

  
  Je soutins le regard décidé qu'elle me lança pendant qu'elle se relevait. A présent, Heaven, me prenait légèrement de haut. Je ne fus même pas surprise de ce changement de comportement. Après tout, elle m'avait démontré cette sorte d'instabilité émotionnelle plusieurs fois. La jeune femme apparaissait, tour à tour, plus faible qu'un nouveau-né et plus forte qu'un colosse. Selon moi, il y avait un peu des deux en elle... Mais jamais je ne l'avais vu sous ce que je supposai être son vrai jour, à savoir, ce mélange si singulier de robustesse et de fragilité, d'assurance et de confusion, d'indépendance de et de besoin des autres.
  Quoique, ici, "besoin des autres" pouvait aussi signifier "besoin de pions". Après tout, n'avait-elle pas essayé de me manipuler, hier, au début de notre conversation?
  Enfin. Peu importe sa personnalité, aussi tordue soit elle, les réponses passaient en premier.

- Lastblow... Elen Lastblow. Des cheveux d'argents, des yeux de sang. Un homme cruel. Si l'on ne fait rien, il détruira ce monde dans le sang auquel il est voué, comme il a tué le maître de sa guilde, comme il tue les faibles de Dark Dragon, dont il est s'est autoproclamé.

  Lastblow... Oui, Latsblow... Ce nom me disait quelque chose, je l'avais déjà entendu quelque part... Alors que je sollicitais ma mémoire, ce nom se répercutait comme des murmures inquiets dans mon crâne. Des murmures.     Une rumeur? C'était ça. Des gens apeurés qui avait prononcé ce nom je ne sais plus où.
  Raison de plus pour prêter attention.
  Enfin... Détruire le monde. N'allait-elle pas un peu loin? Prophétie ou délire? Cet homme existait j'en étais sûr.     Peut être avait-il tué le maître de Dark Dragon, peut-être qu'il préméditait de le faire, peut-être était-il juste un psychopathe lambda d'une guilde noire, peut-être qu'il allait réellement mettre en danger tout Fiore?
  Qui sait?

- Il nous mènera tous à la destruction. Je t'en supplie, souffla-t-elle. Sauve ce monde.

  Pour Heaven et ses visions en tout cas, c'était la pire des options qui lui semblait la plus probable. L'Homme a tendance à dramatiser, n'est-ce pas?
Oui mais il a aussi tendance à se convaincre lui-même de quelque chose de peur de la vérité, fit une pensée parasite.
  Sauver le monde, rien que ça. Je suis un maître de guilde, moi. Pas un super-héros. 
  Néanmoins... Le désespoir dans sa voix... Oui je devais réellement agir et non juste aller en parler avec Icefield. Mieux vaut en faire trop que pas assez, comme dirait un dicton. 
  Non, je n'étais pas un super-héros... Pas encore du moins.

- Je ferai de mon mieux. Es-tu prête à endurer une dernière question?

  A cette époque là, je ne réalisais pas. Mais cette responsabilité flottait passivement au-dessus de moi, indétectable, telle une épée de Damoclès qui allait s’abattre dans un futur proche.
Pourquoi ne prenais-je pas conscience de l'importance de ceci? Mon inexpérience aurait raillé Celsius. Mon insouciance et ma mentalité de gamin aurait affirmé Icefield. Et Aaron, qu'est-ce qu'il en pensait lui?
  Cet abruti pensait que les délires de Heaven n'étaient pas fondés. Et pourtant...
  Lui, il vivait à l'instant présent, il n'appréhendait pas. Oh mais par contre, ce  qu'il allait trembler comme une feuille quand le moment sera advenu. Une honte pour lui, une remarquable blessure dans son ego. 
  Je n'étais qu'un jeune sot imbu de lui-même, croyant pouvoir toujours s'en sortir par une pirouette.

- Que puis-je faire pour l'arrêter? Le sais-tu? la questionnai-je, superficiellement alarmé mais profondément désinvolte.

  En fait, je ne me rendais même pas compte de cette nonchalance. Ainsi, je courrais à ma perte.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Agent double (suite) : Le marché Ven 7 Fév 2014 - 22:16





- Je ferai de mon mieux. Es-tu prête à endurer une dernière question?

Cela faisait partie du marché... Entraînement contre des réponses.
Sauf que c'était plus que cela. Entraînement contre la survie de Fiore. Ou plutôt... Survie de mon royaume contre celle de Fiore. Tout était lié, et je ne pouvais pas laisser tomber l'un pur l'autre. Même si j'aurais empilement préféré te tourner chez moi... Tout était il prédestiné ainsi à l'avance ? Étais ce pour sauver Fiore que tout cela était il arrivé? Que l'on m'avait envoyé dans ce royaume inconnu, fillette perdue au milieu de ces gens, de ce monde de magie ?

- Que puis-je faire pour l'arrêter? Le sais-tu?

Si je le savais... Si je le savais, je serais déjà en train de régler cette affaire au plus vite.
Je me sentais un peu comme ces prophétesses d'un ancien temps. Elles entraient dans un transe, simulée, poussant des cris que des prêtres devaient interpréter.
Je lui avais récité un poème, et il devait à présent mettre un sens sur des mots ambigus. Il m'avait crue. Il croyait en moi. Personne n'avait cru en la fillette aux cheveux d'argent, seul espoir de ce royaume perdu dans les griffes d'un tyran ne désirant que le pouvoir, la gloire et l'argent.
Un jour, on croira en moi ! Cet homme n'avait que ma parole pour sauver ce monde. Son monde, sa terre. Je n'avais aucun rapport avec ce pays, pourquoi y étais-je inéluctablement liée ?

Que faire pour arrêter un tyran ? J'avais déjà tenté d'en arrêter un un jour, mais ce dernier avait été plus puissant, plus malin que nous. Elen était jeune. Instable. Il sortait d'un placard et faisait un coup d'état. Tout cela était très récent. Mon oncle avait pris le pouvoir et avait eu du temps pour se stabiliser. Convaincre la foule par la force.
Elen, lui, ne s'était auto-proclamé chef que depuis hier.
Plus on agirait vite, mieux nous pourrons maîtriser la situation. Ce garçon était jeune, et très ambitieux. Le renverser, avec le soutien des autres guildes sera possible.

- Il nous faut agir le plus vite possible. Plus le temps passe, plus Elen prends de la place et à le temps de mettre ses plans en place.

Ces plans... Cela avait il un rapport, de près ou de loin avec les contes de mon enfance ?
Surtout, comme d'aussi innocentes histoires pouvaient elles contenir d'aussi terribles sorts ?
Comment un garçon aussi jeune qu'Elen pouvait il être aussi cruel ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar

Invité


MessageSujet: Re: Agent double (suite) : Le marché Dim 16 Fév 2014 - 20:54


- Il nous faut agir le plus vite possible. Plus le temps passe, plus Elen prends de la place et à le temps de mettre ses plans en place.

  La jeune femme, ces dernières paroles prononcées, remonta dans les gradins et sortit de la salle. Sans daigner me dire au revoir. Bah! Après tant d'événements, elle avait bien le droit à quelques réactions du genre. Elle me laissait néanmoins en plan, avec, pour seule compagnie, un inextricable problème. Je sortit à mon tour et traversai la salle principale de la guilde sans accorder la moindre attention à ce qui s'y passait.

  Enfin, inextricable...
Il aurait suffi d'éliminer cet Elen. Quoique... Pour supprimer Takuma il avait dû falloir une puissance colossale!       Qu'elle était la magie que contrôlait cet homme si cruel?
  Heaven n'avait rien dit dessus.
  Mais si je ralliais Icefield à ma cause, personne ne pourrait nous surpasser... Sauf... Si lors de cet hypothétique combat, Edge se joignait à Elen. Dans ce cas, qui l'emporterait?
  Je poussai les lourds battants en bois et avançait dans le froid de ce début de nuit. Le maître de guilde que je suis se mit à descendre les quelques marches qui menaient à la plage depuis la corniche. Le sable crissait sous mes bottes alors que je le foulais. Le reflux des vagues, bruit si apaisant en général, ne m'aidait en rien à me calmer. La plage était déserte. Tant mieux. Il faisait tout de même assez froid. C'est pour cela que j'étais sorti.   Pour le froid, pour refroidir mon cerveau en ébullition. Je me serai bien injecté de l'azote liquide ou quelque autre gaz refroidi dans le crâne...

  Mais, avant tout ça, toutes ces hypothèses sur le futur, est-ce que quelqu'un me croirait? Oui, de toutes façons, je suis le maître de Wave Stream. Faudrait-il en avertir le Conseil?
Non, cette bande d'incapables tergiverserait pendant au moins trois bons mois, nous prohibant toutes actions et laissant le temps à nos ennemis de nous écraser.
  Pas de règles.
Une guerre commençait.
  Guildes officielles contre guildes noires. Wave Stream et Fairy Tail contre Thunder Light et Dark Dragon. Je frissonnai, le regard dans le vague, le regard dans les vagues, le regard du maître des vagues. Je m'étais soudain arrêté, foudroyé par une vérité que j'avais jusque là refusé d'admettre.
  L'issue de ce conflit, c'était évident, allait être décisive pour cette ère.

FIN ~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Agent double (suite) : Le marché

Revenir en haut Aller en bas

Agent double (suite) : Le marché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Double prise en charge... le CMPP!
» A tous les agents diplomés qui attendent le reclassement
» MONSIEUR LE DG: enlevez le mépris de l'agent d'exécution
» Consommation d'electricité - Fin du double tarification
» Les marchés de Noel à travers le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ancienne disposition :: Cliver-